Accueil / Politique / C’est bête d’être intelligent

C’est bête d’être intelligent

On n’est pas prêt d’arrêter l’éternelle intelligence de la bêtise humaine.

Essayer c’est déjà commencé.

Un ministre de l’intérieur, sans doute grâce à son âge rendu canonique en comparaison de celui de son patron, se permet de dire tout haut ce que ses amis du gouvernement pensent tous bas.

Mais comme ces derniers sont plus policés que lui, ils n’en ajoutent dans la bêtise verbale puisque comme leur dit en se répétant à l’envie leur chef à tous : il n’y a que les actes qui comptent.

Et ce type, bien qu’illuminé, sait être fidèle dés lors que l’on accepte un retour sans condition et avec reddition.

Ainsi notre ancien bourgmestre roi de la capitale des gaules a fait savoir que les immigrants choisissaient sereinement leur nouveau lieu de résidence balnéaire avant de quitter leur leur pays d’origine d’essence bananière.

Il est vrai qu’avec la durée du trajet sur leurs beaux yachts flambants neufs, ils ont tout loisir de faire la nique aux bataillons de marketeurs qui eux n’ont jamais vraiment pu se mettre au si proche du sol marin.

Ce n’est pas comme ces pauvres koweïtiens qui ne savent pas ce qui les attendent dans notre si beau pays hospitalier.

Mais s’ils savaient toutes les dérogations comptables, financières et fiscales dont ils bénéficient ici, sur qu’ils viendraient en plus grande masse et seraient bien plus exigeants à éviter que d’autres subalternes ne viennent trop leur nettoyer la plage sur laquelle ils ont atterris.

Plus amusant, les villes, bourgs et villages de nos régions peuvent à présent s’en donner à cœur joie sur le plan du coût du stationnement.

Si vous n’obtempérez pas à l’injonction gentille de payer l’horodateur convenablement, il pourra vous en coûter très cher, par exemple jusqu’à 50€ dans le centre de la capitale de tous les français.

Mais une appli étrangère vous permet d’y remédier en fonctionnant comme le nouveau coyote de nos routes, à suivre…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.