IdéesInfosRéflexions

Cela va sans dire

Cela va sans dire, mais cela va mieux en le disant, cela m’avait été dit par un de mes directeurs qui se croyait supérieur parcequ’il était de l’autre côté obscure du bureau.

Parcequ’il faut le dire, répétons-le.

Il n’existe aucun remède miracle pour guérir contre le Covid-19.

Alors inutile de se laisser séduire, tenter par ces arnaques qui ne fleurent pas bon sur Internet.

L’État n’offre pas à ce jour d’offre de dépistage, alors ceux qui s’en prévalent doivent être tenus éloignés à plus d’1 mètre sous peine que votre portefeuille soit contaminé par ce qui dure plus longtemps qu’une pandémie : la lâcheté des arnaqueurs.

Pour rappel, le prix des gels hydroalcooliques sont encadrés à hauteur de 2€ pour 50 ml, 3€ pour 100 ml et 5€ pour 300ml.

Le prix par litre entier ne doit pas dépasser 15€.

Et si vous vous laissez tenter, attraper par une offre pas net mais semblant respecter ces limites infranchissables, ne vous faites pas arnaquer par les frais d’envoi qui pourraient bien enfler la pilule.

Certains disent que si vous sortez, faute de masque protecteur, vous pouvez très bien utiliser un foulard ou autre bandana.

Mais la protection peut être pire que son intention.

Si jamais des postillons atteignent ce semblant de barrière, vous n’y prendrez garde et attendez-vous au pire.

Le fait de ramener le poison à la maison vous obligera à systématiquement, au retour laver ce tissu à haute température.

La meilleure des protection, faut-il encore le dire, est de respecter les gestes de barrière : distance de plus d’1 mètre d’avec l’autre du dehors, lavez-vous les mains.

Mais, surtout, RESTEZ CHEZ VOUS le plus souvent possible !!! et si le malheur s’est abattu sur une ado, rappelez-vous que la mortalité enfantine reste très rare et c’est une bonne chose.

Mais, il peuvent véhiculer le virus alors, sans leur faire peur, rappelez leur les barrières indispensables vis à vis des étrangers – cela reste vrai de tout temps – mais aussi vis à vis des autres parents si vous deviez les rencontrer durant le confinement…

Booking.com

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.