Accueil / Réflexions / Carence

Carence

Et, une fois de plus, l’excuse d’économie retombera, encore une fois, sur le dos de nos amis fonctionnaires dont on connaît trop bien la propension à non seulement pas vouloir voir la dépense par eux engagée mais encore l’extrême vigilance qu’ils ont à vouloir l’augmenter sans vergogne.

Ainsi, par souci de parité, cette fois-ci non pas avec la gente féminine, mais avec le privé, tout le monde sera pointé du même doigt ce qui est bien. Désormais, celui qui peut le plus fera le moins et ce sera bien.

Sauf que : dans le privé, la règle est de trois jours pour les entreprises, et plus elles sont importantes plus elles ont pris la décision d’annuler cette peine ; préférant sans aucun doute, tenter de privilégier un mieux-être au travail ce qui est nettement plus porteur que la chasse aux fraudeurs qui ne sont vraiment pas la majorité.

Mais, peut-être que ces moyennes et grandes entreprises, sont trop bêtes, manquent d’intelligence dans leur rang pour comprend leur inconséquence.

Et, il est que en l’espèce, il est normal que l’artisan qu’est l’état français se meure en toute égalité avec les commerçants et Tpe. `

Et, pourquoi ne pas comparer les fonctionnaires avec les malheureux indépendants pour qui la règle est de 90 jours sinon de prendre une chère mutuelle qu’ils n’utiliseront pas car un jour de perdu c’est d’autant plus sur leur CA et ce qui en découle.

Mon propos, mais l’avez-vous bien compris, serait plutôt que d’arrêter ce qui est plutôt bien chez, aller voir ce qui va mal chez l’autre et tenter de le résorber.

Vous me direz, mais comment faire des économies, alors ?

Alors, je n’en sais foutre rien, mais s’il y a une chose dont je suis sûr c’est que lesdites économies sont pour complaire dans l’instantané d’une écriture comptable plutôt que la recherche d’un mieux vivre ensemble sans toujours penser que l’herbe est plus verte ou grasse chez le voisin à moins d’en accepter la pluie qui avec…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*