Accueil / Réflexions / Ça banque pas mal aujourd’hui

Ça banque pas mal aujourd’hui

Hier, votre banquier qui faisait encore partie de votre quartier de ville, bourg voire même village pour les contres pas si éloignées que cela, vous prévenait illico presto des désordres aperçus dans les lignes de vos dépenses.

Ce qui vous permettait d’intervenir rapidement et les violeurs de bourse en herbe devaient stopper net leur activité lucrative s’ils agissaient sur plusieurs comptes.

Mais voilà que aujourd’hui, les mêmes continuent avec des outils encore plus sophistiqués pour pomper encore plus de comptes sans que dame banque, ayant pris ses quartiers ailleurs, puisse s’en rendre compte et vous en rendre puisque c’est vous qui être, au bout du compte, responsable de votre compte.

C’est un véritable conte à dormir débout s’il ne vous obligeait pas à reste éveiller attentif afin de vous éviter d’aller dormir sur la paille.

Aussi, pour engager la responsabilité de votre banquier encore faut-il vous apercevoir de la manœuvre que vous ne connaissez pas par définition et chacun a le savoir qu’il peut ou le temps d’acquérir.

L’on se demande vraiment pourquoi, les amis banquiers prennent-ils autant de frais si ce n’est pour rien n’y faire.

Et c’est ainsi que l’on apprend qu’en 6 ans les débits frauduleux ont plus que doublé et que par exemple en 2016 ce sont quelques 1,2 millions de ménages qui se sont découverts victimes de ces actes à l’insu du plein gré de leur banquier.

Et comme ces fraudes sont généralement inférieures à 300€ de poursuite il n’y a pas, le procureur ayant d’autres chats à chatouiller et le banquier ne prend pas de réel mesure devant le coup soupçonné de la mesure.

Le plus intéressant, pas forcément le plus drôle, c’est que pour constater cet état de fait, il a fallu une étude par sondage, les banquiers n’ayant rien rendu,secret de polichinelle oblige.

Visiblement la banque demeure une bonne planque.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.