Accueil / Tests Produits / C-TAKI : un tampon encreur pas comme les autres

C-TAKI : un tampon encreur pas comme les autres

ctaki01Quoi de plus banal qu’un tampon encreur, c’est que je me suis dit lorsque l’on m’a proposé de tester le C-TAKI de TGL Création.

Tout à commencer par un simple courriel me présentant le C-TAKI et me proposant de le tester, il s’agit d’un système permettant de marquer les vêtements des enfants avec leur prénom et leur nom.

Je ne savais pas à quoi cela pouvait ressembler, ni comment cela fonctionnait. Bien entendu, j’aurai pu regarder sur leur site, mais étant sur le point de partir en vacances, je n’avais plus le temps.

J’ai, simplement, répondu que j’étais d’accord et j’ai reçu sur mon lieu de vacances, quelques jours plus tard, un C-TAKI à mon prénom et nom.

De prime abord, je fus surpris et déçu, le C-TAKI était un simple tampon encreur (comme on peut le voir sur les photos), du même style que ce l’on peut avoir sur son bureau.

Effectivement, c’est un tampon encreur automatique, qui intègre la cartouche d’encre. Et, l’astuce est là, c’est une encre spéciale pour tissus.

ctaki03Contrairement, aux encres habituellement utilisées, elle permet de marquer un tissu et elle résiste au lavage (à combien de lavages, je ne sais pas. J’ai fait un essai sur le col d’une chemise, qui est passé 3 fois au lave-linge depuis le début du mois et l’écriture ne s’efface pas. Mais si ça s’efface, un coup de tampon et le vêtement est à nouveau marqué).

TGL Création, qui est un imprimeur installé à Montpellier, présente le C-TAKI comme un système de marquage pour les vêtements des enfants.

Par le passé, les parents faisant fabriquer des étiquettes en tissus, où le prénom et le nom étaient brodés, qu’il fallait coudre sur chaque vêtement (un travail long et fastidieux).

Avec le C-TAKI, un coup de tampon et c’est marqué.

Les enfants ont tendance à perdre leurs vêtements, ils se changent avant une activité sportive, les vêtements se mélangent, ils ne se souviennent plus de ce qu’ils portaient et… je vous laisse imaginer la suite.

C’est une simplification pour les enfants et les enseignants (qui n’ont plus besoin de demander confirmation à l’enfant, si tel ou tel vêtement est à lui, c’est marqué dessus).

ctaki02Par contre, je ne suis pas d’accord avec TGL Création, lorsqu’il spécialise l’usage pour les vêtements des enfants.

C’est un marquage qui peut être utile pour les adultes. Sauf à avoir des vêtements de créateurs qui n’existent qu’en un seul exemplaire, on risque fort, à la plage (par exemple), de se retrouver avec le même tee-shirt que X autres vacanciers.

C’est l’assurance, lorsqu’on le récupère après avoir été se baigner en l’ayant abonné au bord de l’eau, que ce soit bien son tee-shirt que l’on récupère et pas celui du voisin.

Ou même, au sein d’une famille, le tri est beaucoup plus simple à la sortie du lave-linge.

Et après-tout, on n’est pas forcé de faire préparer le tampon C-TAKI avec son nom et son prénom, qui fait un peu trop écolier. On doit pouvoir demander à TGL Création de le fabriquer avec un surnom ou toute autre expression.

En tous les cas, le C-TAKI avec cette encre « spécial textile » est un moyen très simple de marquer de vêtements, que ce soit pour des enfants ou des adultes.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.