Accueil / Tests Produits / Bracelet connecté SWISSTONE SW 300 proposé par Reichelt

Bracelet connecté SWISSTONE SW 300 proposé par Reichelt

Le produit est livré avec 3 bracelets (un gris, un noir et un orange), un support pour le charger et le module lui-même.

Une mise au point tout de suite, le produit est livré avec un très court mode d’utilisation… en Allemand. Vous allez me dire que ce n’est pas normal, mais ça n’a aucune importance, la seule chose qui est nécessaire c’est l’application pour iOS (iPhone) ou Androïd. J’ai installé l’application iPhone, elle est entièrement en français (et bien traduite).

Les indications lisibles sur l’écran du bracelet connecté sont – également – en Français.

Pour le recharger, le SW 300 est fourni avec un support qui s’ouvre et dans lequel on le positionne. C’est un peu délicat, les picots sont petits et un mm trop en avant ou en arrière et le contact ne se fait pas. C’est tour de main à prendre, la première fois on tâtonne, puis c’est simple. Lorsque le SW 300 est en charge, durant quelques minutes l’écran affiche une animation d’une pile qui se charge.

La liaison entre le SW 300 et le smartphone se fait en Bluetooth, ce jumelage est très simple, l’application demande l’autorisation, on clique ou accepté et c’est fait.

Le SW 300 va afficher, sur son écran, principalement, l’heure, la date et le niveau de la batterie. L’affichage va s’allumer soit en appuyant sur le bouton, soit par un simple mouvement du poignet (un peu comme la Watch).

Les mesures sont standards : nombre de pas, calories, vitesse moyenne, maxi,… plus rare l’alerte « UV »… trop de soleil (il mesure les UV. Par contre je pense que cette fonction est opérationnelle, à la belle saison lorsque l’on porte des vêtements à manches courtes). Il est étanche, pas besoin de le laisser au bord de l’eau.

Le SW 300 peut synchroniser et afficher un certain nombre de paramètres du smartphone, tel que prévenir d’un appel entrant, d’un message, d’un rappel de rendez-vous, de messages twitter, Facebook,…

Le SW 300 est fourni avec 3 bracelets, ce qui permet de choisir celui qui correspond le mieux à l’activité. Personnellement, pour les activités sportives, le orange me plaît bien et en semaine, plus discret, le noir est parfait. Le module, qui est l’élément actif, est très simple à passer d’un bracelet à l’autre. Pour le recharger, il faut également le retirer du bracelet.

Le SW 300 est un bon complément du smartphone, avec une prise de mesures intéressantes pour suivre ses activités sportives.

Encore une fois, il ne faut pas s’arrêter au mode d’emploi en Allemand, le SW 300 propose plusieurs langues… dont le français.

Pour vous procurer le SWISSTONE SW 300 proposé par Reichelt, cliquer ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.