Accueil / Réflexion / Bondieuseries

Bondieuseries

J’avais déjà eu le bénéfice d’un père dont la gourmandise n’était pas le dernier de ses défauts.

Du moins, pour tout dire, le plus apparent vu son physique au su de tout le monde.

Un autre légèrement maso appréciant le fait d’être attaché à un tronc d’arbre par tous ces marmots fiers de leur prise.

Ou encore ce dernier quittant une vie de quasi oisiveté pour rejoindre les plus pauvres laissant derrière lui une paroisse esseulée.

Et puis, il y a les « j’ose tout » du haut de la hiérarchie au bas des caniveaux jalonnant leur si noble vie.

Du Vatican, nous avons appris l’argent mal placé, détourné mais jamais remis entre les mains de ceux qui en auraient besoin.

Mais, plus frappant dans nos esprits (es-tu là ?) incrédules par ces pères la rigueur s’enfermant dans le célibat mais s’ouvrant à l’extérieur vers ces petites brebis égarées qu’il faut ramener au bercail apportant douceur et chaleur.

Mais les langues se délient, les marmots cessent d’être maso et font savoir ce que père béni leur a fait plus ou moins subir selon ses seuls caprices en dehors de toute action d’incentive ; ce qui n’a pas empêché cette hiérarchie veule qui sous prétexte d’être une secte, certes reconnue mais tout de même, a toujours décidé de faire sienne les malversations de ses siens, cela consistant bien souvent à mettre un couvercle sur le fumet malodorant sauf si l’idiot s’est fait prendre par une rumeur trop communicative.

Mais, c’est là où l’on voit que la malice ecclésiastique rejoint gaiement la stratégie patronale ou politique, c’est-à-dire les hauts de la haute, les puissants des étages élevés.

Car, voyez-vous, les voyous protègent leurs progénitures non pas pour ceux qui en font partie mais tout simplement pour eux-mêmes au cas où.

Et c’est ainsi que de statut de réfugié, très vite vous passez à celui de fusible que l’on n’hésite pas à mettre en hors circuit dès qu’il faut protéger un plus puissant.

Bon dieu de bondieuseries….

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com