Accueil / Idées / Attention en achetant des médicaments en ligne

Attention en achetant des médicaments en ligne

pharmacie0505S’il est bien un domaine où il faut faire (très) attention en passant des commandes en lignes, c’est celui des médicaments.

Depuis quelque temps, il est possible de commander, en ligne, des médicaments vendus sans ordonnances, auprès de sites ouverts par des pharmacies « physiques » ayant pignon sur rue.

Mais comment faire la différence entre un véritable site géré par un pharmacien et un autre site qui pourrait vendre (et le risque est là) des médicaments contrefaits.

Il y a beaucoup plus de sites illégaux de ventes de médicaments que de sites régulièrement ouverts et gérés.

L’idée de l’Europe, qui est expliquée sur le site « Service Public » (http://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/007869.html) est qu’à « partir du 1er juillet 2015, le site internet d’une pharmacie en ligne autorisée devra afficher un logo commun mis en place au niveau communautaire, sur toutes les pages consacrées à la vente de médicaments. »

Comment empêcher les sites « pirates » d’apposer ce logo pour rassurer et donc tromper les consommateurs.

Il est précisé sur le site Service Public que « des liens hypertextes, permanents et sécurisés, doivent mener du logo vers les données relatives à la personne habilitée à vendre des médicaments sur internet, sur le site de l’ordre national des pharmaciens ». Là encore, les pirates regorgent d’idées et nul doute que les faux logos mèneront vers de faux sites pour rassurer les consommateurs afin de mieux les « arnaquer ».

Bien entendu, ce logo est une bonne avancée, mais il y a trop d’argent en jeu avec la vente de médicaments en ligne pour que les escrocs abandonnent le créneau. Ils pirateront le logo et créeront de faux environnements pour mettre en confiance les consommateurs.

Alors, peut-on tout de même commander des médicaments en ligne ?

Bien entendu, il faut simplement être un peu méfiant (sans tomber dans la paranoïa), il possible de reconnaître une vraie pharmacie d’une fausse pharmacie en ligne.

Les sites officiels des pharmaciens vont vendre uniquement des médicaments que l’on peut se procurer sans ordonnance (style du paracétamol) et (parfois) des produits de parapharmacie.

Par contre, les fausses pharmacies en ligne ne se contenteront pas de ce type de produits qui ne rapportent pas assez, elles vont proposer du Viagra et autre substances de ce genre … des médicaments normalement vendus avec ordonnance (de faux anticancéreux, de faux traitements contre le sida, …). La simple présence de ce type de médicaments à la vente montre que ce n’est pas une pharmacie officielle et il ne faut pas aller plus loin sur ce type de site.

Mais, il y a aussi, une solution, simple pour ne pas se tromper de site, c’est de consulter la liste officielle des pharmacies en ligne qui est publiée par le Ministère de la santé : http://www.sante.gouv.fr/sites-autorises-pour-la-vente-de-medicaments-sur-internet,13563.html

Achetez-vous des médicaments en ligne ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.