Accueil / Réflexions / Attentat de Trèbes : il faut tuer le mal à sa racine !!!

Attentat de Trèbes : il faut tuer le mal à sa racine !!!

Et voilà encore, un petit délinquant de m… (mot de Cambrone), Radouane Lakdim qui vire au fanatisme et qui tue et blesse froidement, des gens au hasard.

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame a donné sa vie pour en sauver d’autres, un acte héroïque, mais qui ne devrait pas être nécessaire dans un pays civilisé et 3 autres personnes ont été lâchement assassinées.

Seulement, dans un pays tel que la France, nous avons des individus qui peuvent du jour au lendemain, quitter l’humanité pour se transformer en animal. Et encore, je crois que les animaux ont davantage d’humanité que ce Radouane Lakdim.

Comme je l’ai déjà écrit, par le passé les attentats étaient une préparation lourde, industrielle, tel que le plus terrifiant celui du 11 septembre 2001 aux États-Unis avec le détournement de plusieurs avions et la destruction des tours jumelles à New-York.

La FBI, CIA et autres agences de renseignements n’ont pas joué leur rôle et les hommes de Ben Laden ont pu mener à bien leur mission. Mais, il est possible, de les éviter.

Cependant, comment éviter l’attentat de Trèbes, celui de Nice, l’assassinat d’un prêtre dans la petite église de Saint-Etienne-du-Rouvray,… ?

Il s’agit, le plus souvent d’un ou deux hommes isolés, ce n’est pas une préparation qui peut être repérée par les services du renseignement.

Certains disent qu’il aurait fallu expulser, il y a bien longtemps, le Radouane Lakdim. Mais était-il Marocain ou naturalisé Français (les informations sont contradictoires) ? Qu’importe !!!

Radouane Lakdim était depuis de longues années un petit délinquant, qui s’est retrouvé fiché « S » (ce qui ne signifie pas grand-chose, il suffit de tenir quelques propos un peu extrémistes en public et… c’est une fiche « S »).

Le problème n’est pas de surveiller tous les délinquants, tous les immigrés, tous les déviants,… c’est impossible dans un pays comme la France et de manière plus générale dans une entité telle que l’Union Européenne.

Il faudrait pouvoir détecter celui qui va passer à l’acte, juste avant. Même dans un pays, tel qu’Israël, ils n’ont pas totalement résolu le problème et ils sont, régulièrement, victime de cinglés comme Radouane Lakdim.

À quoi ressemble un terroriste ? La réponse est à n’importe qui !

La seule chose que l’on peut constater, est que pour le moment, ce sont uniquement des hommes, pas des femmes. Mais cela ne prouve pas que ça ne changera pas.

Ce qui devient préoccupant, est qu’il n’y a plus de zones géographiques à plus haut risque que d’autres. On pouvait imaginer que seules les grandes villes étaient touchées, l’attentat de Trèbes nous montre qu’un simple petit supermarché d’une petite ville peut être concerné ?

On ne peut pas aller faire ses courses, aller au cinéma, au restaurant ou simplement se balader, en devenant suspicieux du moindre geste d’un inconnu, de la moindre barbe (le Radouane Lakdim en avait une, il y a de plus en plus de barbe-à-poux dans notre pays).

Il ne faut stigmatiser les immigrés, on pourrait être victimes d’attentats commis par de parfait Français (comme aux États-Unis, les derniers attentats ont été commis par des Américains).

Il faut agir à la source, empêcher la radicalisation.

Je suis pour la liberté d’Internet, mais je pense que l’une des solutions pour éviter la radicalisation serait une meilleure surveillance du réseau. La radicalisation dans le monde réel doit être plus simple à contrôler, car plus visible. De même dans le monde réel des prisons.

Beaucoup se radicalisent sur internet, avec des sites de « e-learning » de propagande, d’endoctrinement.

Il faut agir à la source. Un individu, même le pire des délinquants, ne va pas s’autoradicaliser. Il faut un élément extérieur pour le pervertir et le pousser à passer à l’acte.

Plutôt que de surveiller tout le monde, ce qui est impossible. Il faut supprimer les points de « formation », la source du mal.

C’est un peu comme les mauvaises herbes, on peut les arracher, mais ça repousse, il faut détruire les racines.

Et avec le terrorisme c’est la même chose, il faut le combattre à la source. Supprimer tous les points d’endoctrinements (du monde réel et surtout du monde virtuel).

Quoi qu’il arrive, Daesh et autre saloperie du même style, ne doivent pas nous empêcher de vivre. Il ne faut pas que le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame se soit sacrifié en vain.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.