Accueil / Réflexion / Agence de communication … mettons les points sur les I

Agence de communication … mettons les points sur les I

pointi_1803Ca me démange depuis un certain temps, dans les pages du magazine RiskAssur dont je suis le Directeur de la Publication, et sur le site https://www.riskassur-hebdo.com, nous publions de matière à peu près tous les communiqués de presse que nous recevons.

Tout se passe de manière très simple, les communiqués reçus sont lus (on vérifie s’ils entrent ou pas dans la ligne éditoriale).

Si c’est le cas, ils sont légèrement modifiés avant publication sur le site du magazine et une version « courte » est préparée pour être publié dans le magazine, avec le logo de l’entreprise pour que cela soit accrocheur.

Coût de cette prestation : ZÉRO, c’est gratuit (Ça fait du contenu pour RiskAssur que nos lecteurs attendent, lecteurs abonnés gratuitement au magazine hebdomadaire).

Mais, il y a plusieurs domaines sur lesquels je veux mettre les points sur les I.

Normalement, nous traitons les communiqués au fil de l’eau, mais il arrive que nous prenions du retard, qu’un communiqué nous a échappé. Et là, dans la majorité des cas, nous recevons à un appel téléphone de l’agence de communication, nous demandons si nous avons reçu leur communiqué et quand nous comptons le publier !

Par contre, lorsque nous proposons de publier leur communiqué « A LA UNE » et en lecture en lecture GRATUITE sur le site du magazine (la majorité des articles publiés sont réservés en lecture intégrale aux abonnés et ce n’est pas gratuit). Dans 9 cas sur 10 aucune réponse et cette prestation ne coûte que 50 euros ht.

Pire, combien d’agence de communication appelle, une fois leur information en ligne, pour nous dire qu’elles ne peuvent pas la lire, n’étant pas abonnés.
– Combien s’abonnent ? très peu.
– Combien râle au refus de leur donner un accès gratuit ou au moins d’extraire l’article en question ? beaucoup

Et alors, le pompon, la cerise sur le gâteau… lorsqu’on leur par le budget publicitaire.

Les agences de communication, et c’est l’exacte vérité, n’ont pas le droit de s’occuper de publicité. Mais, elles au moins passer le message à l’agence de publicité en leur indiquant les supports presse les plus prompts à traiter leurs communiqués.

Et NON, sauf de très rare exception. Elle s se cachent, toujours, derrière … la publicité c’est pas moi !

Alors, c’est mon coup de gueule du jour.

Mais, chère agence de communication, ne vous inquiétez pas, nous continuerons à publier l’information de vos clients, même si votre attitude n’est pas très « gentille ».

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser un commentaire

Booking.com