InfosRéflexions

5G : à qui peut-on se fier ?

Leigh Hartman - Share America

L’émergence des réseaux sans fils de la 5G vont changer le monde. De nouvelles applications interconnectées vont révolutionner le monde des affaires, améliorer les infrastructures et transformer les communications personnelles.

Ces nouvelles applications seront au cœur de notre quotidien ; il est donc plus que jamais essentiel de maintenir la sécurité de toutes les données.

Mais comment peut-on se protéger des atteintes à l’intimité de la vie privée ? Et du risque de vols de secrets commerciaux et industriels, ou de sabotage d’infrastructures vitales ? Comme pour tout ce qui est au cœur de notre monde moderne, on doit pouvoir faire confiance à son fournisseur télécoms.

Avoir confiance en son opérateur télécoms, qu’est-ce que ça veut dire ?

Les utilisateurs doivent pouvoir être sûrs que leur fournisseur de 5G garantira la sécurité de leurs données et leur offrira un service sans interruption. C’est plus qu’une question technique.

Lors d’un entretien récent avec des journalistes, Robert Strayer, le diplomate du département d’État des États-Unis chargé de la cybersécurité, a expliqué l’importance pour les utilisateurs de savoir que leur fournisseur de télécommunications 5G « ne peut pas être corrompu par un gouvernement étranger qui lui demanderait de prendre des mesures pour fragiliser leur logiciel et leur firmware ».

Les utilisateurs sont habitués à recevoir régulièrement des mises à jour pour leur appareil ou leur logiciel de la part de leur opérateur télécoms. Mais que contiennent ces mises à jour ? Même s’il est établi qu’une version est sûre, cela ne veut pas dire que le fournisseur n’installera pas ensuite une version qui pourrait être compromise, alerte Robert Strayer.

Pour les entreprises télécoms dont le siège est dans un pays occidental, les utilisateurs disposent de recours et de protections juridiques contre les fuites de données. Mais ce n’est pas le cas quand les entreprises de télécommunications ont leur siège en Chine.

Évidemment, tous les opérateurs affirment qu’ils ne seront jamais compromis. C’est pour cette raison que les pays qui prévoient d’acquérir des réseaux 5G doivent choisir leurs fournisseurs en fonction de facteurs objectifs. M. Strayer recommande de se poser les questions suivantes :

  • Le siège de l’entreprise est-il dans un pays où l’État de droit est respecté et où le système judiciaire est indépendant ? Cela prouve qu’une entreprise a la capacité de résister à la pression de compromettre son réseau.
  • La structure de propriété de l’entreprise est-elle transparente ? Cela garantit que les utilisateurs savent qui prend réellement les décisions, en particulier si une entreprise est partiellement ou entièrement contrôlée par une puissance étrangère.
  • L’entreprise a-t-elle toujours fait preuve d’un comportement éthique ? Les antécédents d’une entreprise sont le meilleur moyen de déterminer si les utilisateurs peuvent vraiment se fier aux promesses d’une entreprise quand elle affirme qu’elle ne laissera pas compromettre ses réseaux.

Peut-on faire confiance à Huawei ?

Huawei voudrait produire et vendre ses équipements 5G partout dans le monde. Les pays et les utilisateurs ont néanmoins de bonnes raisons de se méfier.

Le siège de Huawei est en Chine, un pays sans système judiciaire indépendant et où l’État de droit n’est pas respecté. Il y a même une loi qui oblige les entreprises à aider le gouvernement à espionner. Cela signifie qu’il n’y a aucune façon de s’opposer au gouvernement chinois s’il donne l’ordre à une entreprise d’espionner ou de voler des données.

Qui plus est, Huawei a des antécédents de comportements contraires à l’éthique, notamment le vol de secrets commerciaux de ses concurrents.

 « Huawei a de longs antécédents de vols de propriété intellectuelle et de violations de lois anti-corruption dans le monde entier », avertit M. Strayer. Quand il est question de 5G, les États-Unis et leurs alliés « doivent s’assurer d’avoir à faire uniquement à des fournisseurs de confiance pour leurs réseaux 5G ».

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer