Idées

48 % de l’argent des ados consacré à la nourriture

Xaalys, 1ère néo-banque des 12-17 ans dévoile le comportement financier des adolescents. L’application digitalise et facilite la gestion de l’argent de poche, éduque les enfants et est copilotée par les parents.

Et si l’argent de poche était dématérialisé et sa gestion, numérisée ? En France, 72% des adolescents ont un compte bancaire et 75 % ont un smartphone. Xaalys est la 1ère néo-banque adossée à une carte de paiement et de retrait Mastercard qui fonctionne avec une application de contrôle parental et qui inclut un volet d’’éducation financière. Xaalys accompagne ainsi les ados vers l’autonomie pour qu’ils deviennent des adultes responsables, en partenariat avec leurs parents.

Mais que font-ils vraiment de leur argent de poche, sujet de tant de crispation dans les familles ? Xaalys dévoile les données anonymisées d’un échantillon de 476 enfants…

Les dépenses : 48 % de l’argent de poche dépensé dans la nourriture

Parmi les utilisateurs de la carte et de l’application Xaalys, 8% ont 12 ans, 24 % ont 13 ans, 19 % ont 14 ans, 29 % ont 15 ans, 22 % ont entre 16 et 17 ans.

Selon les données récoltées par Xaalys, les parents créditent la carte de leur enfant de 52 € en moyenne, lors de l’ouverture de leur compte. La balance moyenne d’un compte Xaalys est de 45 €.

Les adolescents n’utilisent que très peu d’argent liquide pour régler leurs achats puisque seulement 9 % des dépenses proviennent de retraits de distributeurs automatiques. En revanche, ils utilisent régulièrement leur carte de paiement pour des dépenses alimentaires en grande surface (24 %), ou dans les restaurants (24 %).

Si 85 % des internautes adultes achètent sur des sites de commerce en ligne, cette tendance ne se confirme pas pour les adolescents car seulement 14 % de leurs dépenses se font sur les sites de E-commerce.

Les vêtements et la beauté représentent quant à eux 11 % de leurs achats contre 9 % pour les loisirs et la culture.

Enfin, 6 % de leur argent de poche sert à payer les transports.

Qu’est ce qui fait rêver les adolescents ?

Grace à Xaalys les adolescents peuvent constituer une « Wish List » (liste de souhaits) pour s’offrir l’objet de leur rêve. Mais, quels sont les secteurs qui font rêver les ados ?

Sans surprise, les objets High Tech cristallisent 23 % de leurs attentions. Les vêtements 19 %, les chaussures 15 %, les voyages 8,5 % les équipements sportifs 5 % et seulement 6 % pour les jeux vidéo.

Xaalys comment ça marche ?

Une application mobile sécurisée co-pilotée par les parents

Une fois l’application téléchargée, les adolescents peuvent choisir de rester sur la version gratuite ou accéder à la version payante. La souscription par le parent à la version payante de Xaalys pour son ado permet de bénéficier d’une carte de paiement Mastercard fonctionnant dans le monde entier. Une fois l’ouverture de compte validée, toutes les fonctionnalités sont débloquées.

L’interface de contrôle parental, paramétrable, permet d’ajuster les plafonds de paiements et de retraits, d’activer des notifications de dépenses et d’autoriser ou de refuser les dépenses dans certains univers d’achats (possibilité d’interdire les achats en ligne par exemple) pour chaque enfant. Cette interface permet également d’alimenter par virement ou carte bancaire le compte de l’enfant, de participer à ses cagnottes et d’échanger directement avec lui au sein de l’application.

« Nous sommes le seul acteur à proposer une offre alliant carte de paiement et de retrait, contenu éducatif, et application mobile intégrant un double environnement parent/enfant. Et surtout, Xaalys est ouvert à tous et ne nécessite aucune pré-adhésion à un réseau bancaire par le parent», précise Diana Brondel, fondatrice de la start-up et mère de deux enfants.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page