Accueil / Politique / Vautours

Vautours

Précurseur l’Autriche d’une future France avec ses marionnettes de droite extrême et d’extrême droite qui ne semble plus faire la fine bouche que pour l’instant ?

Serait-ce le début du lit de charmant prince de notre impérieux qui devrait rester dans ses beaux draps de satin devant tant de politique astucieuse autrement ?

L’idole des jeunes vieux s’en est allé vers un paradis fiscal et les hyènes tournent, tournent pour éviter les vautours déjà en possession.

Évidemment, pour ces gens là, le chanteur archi-millionnaire en disques n’est pas mort, son corps est suffisamment chaud pour se faire dépouiller de ce qui n’avait pas été déjà pris par des conseillers devant leur miroir.

Et c’est à qui de supposer de savoir qu’inhumé à St Barth comme le disent si bien les connaisseurs qui n’y sont jamais allés, dont je suis, aucun impôt ne sera payé ; fini, classé, vive la vie pour les survivants.

d’autres de dire que la loi s’applique sur le sol où le décès à lieu, alors là ça se complique.

Mais si le veinard, avant de faire sa dernière crise, sans angoisse, a pensé à sécuriser les siens comme il le faisait pour ceux qui le supportaient de son vivant, alors ces derniers n’ont pas grand-chose à désespérer.

Dans son futur interview télévisée dont la chaîne n’a pas attendu de lâcher des morceaux de bravoures de ce direct diffusé au passé, l’impérieux déclarerait qu’il aime son ministre de l’écologie et du reste parce qu’il a faim, heureusement qu’il lui reste des dents.

Par ailleurs, il confirme l’influence de ce grand ministre, puisque tout le monde au gouvernement a les mains dans la glaise ce qui change politiquement de l’huile dont les ouvriers ont jusqu’au coude lorsqu’ils ne sont pas renvoyés chez eux pour burn-out.

Mais, il faut arrêter d’ironiser sur le nombre de véhicules détenu par cet illustre déjà connu avant car même s’ils utilisent l’énergie fossile, il lui est difficile d’en changer puisque le promoteur de l’électrique Outre Atlantique n’arrive pas à fournir les siens dans un cycle court de production pauvre an carbone si cher à notre cher…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.