Accueil / Tests Produits / Tronçonneuse Ebrancheur électrique Einhell GE-EC 720 T

Tronçonneuse Ebrancheur électrique Einhell GE-EC 720 T

tronconneuse02J’ai testé un appareil destiné pour le jardin de chez Einhel, une sorte de tronçonneur, l’ébrancheur électrique GR-RC 720 T.

Sous cette référence se cache un drôle d’engin il s’agit d’une petite tronçonneuse électrique qui est fixée au bout d’un bras télescopique.

L’ébrancheur se présente dans un assez grand carton, en plusieurs morceaux à assembler. Rien à voir avec le montage d’un meuble, la préparation de l’ébrancheur est très simple.

Il y a 2 tiges principales, l’une qui contient la poignée de mise en marche (avec bien entendu la sécurité que l’on retrouve habituellement pour la mise en route d’une machine-outil de ce genre. Un bouton à tenir poussé avant de pouvoir appuyer sur la gâche de mise en marche). Sur cette première tige, il y a juste une poignée et une lanière pour aider à la porter à l’épaule.

Cette première tige a un système à glissière permettant de l’allonger. Avec l’ensemble des tiges, on peut atteindre 3,40 mètres, ce qui est bien.

tronconneuse03Au bout de la seconde tige, on va trouver la tronçonneuse elle-même. Là, il y a un peu plus de préparation.

De prime abord, on se dit qu’il manque quelque chose, effectivement, le bloc-moteur est bien fixé, il faut ajouter le bec de la scie et la chaîne.

Ces 2 pièces sont des sachets à part. Il y a un sens pour la mise ne place de chaîne, mais c’est très bien expliqué dans le mode d’emploi et il y a une représentation schématique sur la tronçonneuse.

Il reste une dernière chose à faire, mettre de l’huile dans le petit réservoir se trouvant sur le moteur de la tronçonneuse. Et oui, la chaîne doit tourner dans un bain d’huile.

C’est très important, et c’est toujours bien expliqué sur le mode d’emploi des tronçonneuses. Portant, combien de fois, j’ai entendu des gens pester contre ce type d’appareil qui n’avait pas de résistance, cassait rapidement, où la chaîne se bloquait,… Ces critiques concernent uniquement les modèles électriques, curieusement pour les modèles à moteurs à essence, les utilisateurs le savent : il faut mettre de l’huile.

tronconneuse04Et à la question, toute simple : « avez-vous mis de l’huile ? ». Généralement les gens pensent que comme c’est une machine électrique, il n’y a pas huile à mettre. Sauf que l’huile n’est pas pour le moteur, mais pour la chaîne !!!

Donc sur l’Einhell GE-EC 720 T, il faut mettre de l’huile dans le petit réservoir au-dessus du moteur (il y a un gros bouchon, c’est parfaitement expliqué dans le mode d’emploi). Mais, surtout à ne pas oublier si on veut que la tronçonneuse ne casse pas prématurément.

Revenons au montage, les 2 tiges s’imbriquent l’une dans l’autre et il y a une prise, à l’intérieur qui va amener le courant jusqu’à la machine.

Même si la machine est de petite taille, avec un bec et une chaîne de petite taille, c’est une tronçonneuse, ce n’est pas jouet.

tronconneuse05Il y a 2 possibilités d’utilisation, soit avec la sangle sur l’épaule et en tenant la perche par les 2 poignées.

Soit, en utilisant un bout de perche supplémentaire et une ceinture qui à une pièce type porte-drapeau. Cela soulage les bras et la perche avec la tronçonneuse se porte comme un drapeau.

Même l’ensemble n’est pas très lourd, à bout de bras ça pèse un certain poids et on fatigue très vite.

Comme la machine est prévue pour couper des branches en hauteur, il ne faut pas perdre de vue qu’une fois la branche coupée, elle va tomber. La machine est très puissante, elle attaque le bois très vite et même des branches de plus de 10 cm de diamètre, elle les coupe « vite fait, bien fait ».

Éviter d’avoir des spectateurs trop près. En plus, la machine est au bout d’une perche, on peut faire un faux mouvement, la perche peut basculer et plus de 3 mètres c’est très long, donc les spectateurs loin de vous.

tronconneuse07Par ailleurs, en découpant ça éjecte des copeaux de bois, les lunettes de protections sont indispensables.

Et, une branche, même qui semble maigrichonne, pèse très lourd. Donc toujours guetter l’instant où elle va tomber et où elle va tomber. En étant prêt à reculer. Mais, il est préférable de mettre un casque (à la limite si vous n’avez de casque de bûcheron ou de chantier, un casque de moto fera l’affaire).

Concrètement avec une tronçonneuse toujours prendre des précautions et je dirais d’autant plus avec celle-ci qui est au bout d’un long manche, qui petite et qui semble… sans danger.

tronconneuse01L’avantage avec l’ébrancheur électrique Einhell est que l’on ait bien stable, sur le sol, il n’y a pas de risques de tomber. Monter dans un arbre avec une tronçonneuse à la main, il faut cela à des professionnels qui sont formés à ce travail et qui ont l’équipent de sécurité.

Si vous avez des arbres et forcément des branches à couper, cette ébrancheur est une bonne solution, vous pourrez vous débarrer des branches mortes ou encombrantes jusqu’à 3,40 mètres de hauteur.

Le revers de la médaille, l’ensemble est relativement encombrant à manipuler. Par contre pour le rangement, les deux morceaux de la perche se déboîtent facilement et c’est relativement compact. On peut le caser, sans problème, dans la boîte le contenant la machine lors de la livraison.

L’ébrancheur électrique Einhell est superbe machine, très puissante. En plus, (je me répète) il est beaucoup moins dangereux de couper des branches depuis le sol, que monter dans un arbre, en se tenant d’une main et avec une tronçonneuse dans l’autre main.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel.

En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles.

Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com).

Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*