Accueil / Politique / Tolérance à l’intolérance

Tolérance à l’intolérance

Désormais c’est vive la Démocratie Dictatoriale.

J’ai le pouvoir, j’impose.

Vous avez voté pour moi, je fais ce que je veux et basta l’opposition : elle n’avait qu’à gagner.

Liguer les uns contre les autres, c’est désormais le Manta officiel de ceux qui se croient puissants.

Qui m’aime me suive, en marche le combat.

Un député marchant au pas va débattre d’un amendement faisant passer pour démocratie populaire un vœu gouvernemental de faire croire qu’il n’est pas aussi de droite qu’il le sait.

Ainsi, une injustice de plein droit va disparaître, les alloc seront données uniquement à ceux qui en ont besoin.

Ce n’est pas bien sûr par souci d’économie, mais bien par équité bien comprise.

Et plus surprenant encore, pour faire encore plus peuple, l’exemple pris par ce député qui n’en a pas l’air, ce sont les ménages gagnant honteusement 5 à 6000€/mois.

Certes, ce n’est pas négligeable, mais ce n’est vraiment rien comparé à ceux qui gagnent 10 000€ et plus/mois, n’est-il pas Monsieur le moins ?

Et c’est à Paris, d’une gauche anti démocratique d’une raison que l’écologiquement correct n’attend pas ; c’est décidé : Paris sera sans voiture, commençons tout de suite, immédiatement et circulez, il n’y a rien à voir.

La dictature des grands puissants se passera volontiers de former, expliquer, tant elle a bien compris de l’impérieux qu’il faut faire quand le fer est chaud, c’est-à-dire au sortir des urnes d’un peuple qui ne voudra pas se contredire.

Ce n’est pas une erreur de langage, c’est un hold-up que l’on croyait réservé à la Terreur.

Ais, attendez, respirez, ce n’est pas ça, je n’y suis pas.

En fait, cet acte véritablement démocratique permet une rencontre inédite dans les transports en commun des banlieusards, parisiens du sérail et étrangers touristes, transpirant, respirant l’air suranné appartenant à tout le monde.

Bien sûr, certains esprits chagrins feront valoir le maintien du prix des transports obligés d’être pris par ceux et celles qui sont pressées, ne peuvent guère marcher plus de dix pas camarade.

D’autres diront que vu la qualité de service proposé oublieront que nos charmants élus ne peuvent savoir, eux qui les empruntent uniquement lors de l’inauguration de nouvelle rame et surtout pas de 6 à 9heures pris qu’ils sont par leur agenda qui leur autorise par ailleurs, des 5 à 7 garantissant une autre qualité de transport…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*