Accueil / Bibliothèque / Il se passe quelque chose de Jérôme Ferrari chez Flammarion

Il se passe quelque chose de Jérôme Ferrari chez Flammarion

Flammarion propose un essai de Jérôme Ferrari : Il se passe quelque chose.

Le romancier Jérôme Ferrari vit en Corse où il enseigne la philosophie.

Cet ouvrage, Il se passe quelque chose, est la compilation des chroniques qu’il a publiées dans le journal La Croix de janvier à juillet 2016.

Chaque chronique est datée, et surtout, lorsque cela est nécessaire, précédé d’éléments clés permettant de la situer dans les évènements du moment.

Par exemple dans la chronique n°16 : Commémoration pour les nuls qui fut publiée le lundi 23 mai 2016, on peut lire – juste avant – 13 mai 2016 : annulation, en raison de vives polémiques, du concert du rappeur Black M. pour la commémoration du centenaire de la bataille de Verdun. Point de départ de sa chronique.

Je connais mal le journal La Croix, que je n’ai pas l’occasion de lire, et je pensais que les chroniques de Jérôme Ferrari allaient être policées, comme on le dit « politiquement correct », mais pas du tout. Le traitement est direct, avec un franc-parler, mais sans être subversif ou choquant.

Ça permet de se replonger dans une histoire récente, marqué par les attentats, le rassemblement « Nuit Debout » Place de la République (Paris), le Panama papers, la réforme de l’orthographe,…

Par contre, dommage que la dernière chronique soit daté du 4 juillet, j’aurai aimé avoir la vision de l’auteur après les horreurs de l’attentat de Nice du 14 juillet. Et puis même, avoir sa vision de l’élection de Donald Trump aux États-Unis,…

L’ouvrage est composé d’une vingtaine de chroniques, que l’on peut lire dans le désordre, mais qui ont un enchaînement logique. Jérôme Ferrari nous donne son point de vue, la manière d’analyser toutes ces situations en tant que philosophe, donc très différent d’une approche journalistique.

L’auteur ne décrit pas des faits – à nous lecteurs de nous en souvenir – il les commente. On peut être d’accord, ou pas, avec sa vision, il nous pousse à réfléchir, à analyser l’actualité. C’est important, de ne pas prendre l’actualité pour argent comptant, de prendre du recul, de l’analyser. Au-delà de ces chroniques, Jérôme Ferrari nous donne des pistes pour analyser l’actualité sans la subir.

C’est important, surtout, en ce moment, où nous allons être amenés à élire notre nouveau président de la République, puis notre nouvelle Assemblée.

Pour vous procurer Il se passe quelque chose, cliquez ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com