Accueil / Réflexions / En un rien de temps

En un rien de temps

Regardez, observez et vous verrez.

En moins de temps qu’il m’en faudra pour écrire cette nouvelle d’été juilletiste, voici ce que j’ai rencontré… un panneau dont la signification est masquée par un feuillage d’été bien à propos puisqu’elle ne prend son importance qu’en hivers pour attirer l’attention de « risque de verglas ».

Aussitôt ensuite après, d’une maison neuve qui n’en finit plus de se terminer, possède une belle partie de toiture sur laquelle prône une sortie de gouttière permettant au flux d’eau de poursuivre les tuiles d’en bas jusqu’à une autre gouttière terminant la chute.

Était-ce beaucoup demandé pour une meilleure praticité et esthétique des lieux de faire tomber directement ladite gouttière dans la suivante ?

Serait-ce le produit d’une minable économie ou pas l’envie d’en chercher un bout ailleurs pour suffire à ses besoins propres ?

Cela n’achèvera pas le périple insensé d’une aventure de quartier.

S’ensuit, donc, un pignon d’une maison comportant 4 logements dédiés à la location ce qu’explique la présence de 3 antennes paraboliques tournées vers dieu l’on ne sait quel groupe enchaîné. Pour la beauté du geste une seule et simple antenne, comme avant l’hertzienne, ne pourrait suffire d’autant plus que la fibre…

Mais sans s’arrêter, faisons semblant de ne pas remarquer cette autre gouttière tombante d’une façade dont un coup de pied a dû être bien utile pour rendre cette œuvre pérenne d’autant plus que je n’en dirais rien au propriétaire de peur de me perdre en chemin.

Arrivé dans cette magnifique résidence close je (re)croise une voisine que je ne peux éviter puisqu’elle a failli de bon matin m’embouteiller avec sa voiture à quatre roues, mais faute lui est pardonnée puisqu’elle m’a expliqué que bien qu’étant équipée du Bluetooth, elle était bien trop occupée avec son fournisseur d’accès pour faire attention aux autres.

J’en aurais bien terminé de cette belle promenade de 5mn si je n’avais rencontré deux autres belles se taisant à mon approche pour reprendre de plus belle à ma démarche en avant.

Que penser ???

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*