InfosRéflexions

Récupérer son permis de conduire annulé ou invalidé

Lorsque l’on prépare l’obtention de son permis de conduire, comprenant un examen théorique composé de 40 questions et examen pratique de conduite, on pense que ce précieux sésame, le « permis de conduire » est à vie.

Il l’est d’une certaine manière, contrairement à d’autres pays, il n’y a pas de vérification périodique avec un permis valable X années. En France le permis de conduire est vie (à chacun de prendre ses responsabilités et avec l’âge venant de prendre la décision qu’il est préférable d’arrêter de conduire), simplement il y a un certain nombre de points sont attachés à ce permis de conduire, 6 à l’instant où on l’obtient, puis par la suite, 12 points.

Un capital que l’on conserve tant que l’on commet aucune infraction … pour lesquelles on est sanctionnées. Faisons-nous, un instant, l’avocat du diable, le conducteur qui grille un feu rouge, si aucun policier ne l’a surpris, ni radar feu rouge, alors, il n’y aura pas de sanction. Dans le cas contraire, c’est une infraction de 4ème classe puni de 135 euros, pouvant être minoré à 90 euros ou si l’automobiliste ne paie dans le délai imparti, majorée à 375 euros. Mais, plus grave : la perte de 4 points de son permis de conduire.

Ce qui montre, que ce permis à vie peut être rapidement perdu. Pour un jeune conducteur, il ne restera que 2 points sur son permis après avoir « griller un feu rouge » et pour les autres 8 points. Un conducteur peut rapidement se trouver sans permis de conduire. Il y a même certaines circonstances, tel qu’un très grand excès de vitesse, la conduite sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants qui peuvent conduire à un retrait immédiat du permis.

Il est possible de récupérer son permis, au bout d’un certain temps en s’adressant à une entreprise agréer pour cela, il y a toute une procédure aboutissant au passage d’un test psychotechnique.

Sans être complexe, il est important de se référer à la liste des questions fréquentes sur le test psychotechnique pour permis, cela va permettre à la personne qui a perdu son permis de se préparer à ce processus et aux autres à voir ce qui les attends en perte de leur permis.

Ce passage par un test psychotechnique est obligatoire, très différent des 40 questions pour obtenir son permis.

Il s’agit, dans un premier temps de comprendre ce qui s’est passé, pour le conducteur qui a perdu son permis, en simplifiant à l’extrême la procédure, cela se fait sous la forme d’un entretien individuel avec un psychologue, avant de passer le test dans un établissement agréé par la Préfecture, à la condition que le psychologue ait donné son feu vert pour cela.

Obtenir à nouveau son permis de conduire après une suspension de permis (à la suite d’une infraction grave), ou d’une invalidation (c’est-à-dire se retrouver avec zéro point) n’est pas automatique.

L’objectif n’est pas de redonner le permis de conduire en payant pour passer le test psychotechnique, mais de vérifier que la personne est apte à conduire. Il n’est pas question de redonner un permis de conduire et retrouver, quelque temps plus tard, le conducteur sans permis.

Même pour un conducteur qui a ses 12 points, le simple de fait d’avoir une idée de la procédure pour récupérer son permis de conduire, qui n’est pas si simple que cela et certainement pas automatique, va comme on le dit lui « mettre du plomb ».

Quant à ceux qui ont perdu leur permis, la procédure est suffisamment complexe pour les pousser, une fois le « sésame », à être prudent et raisonnable au volant pour éviter de devoir repasser par la case test psychotechnique.

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page