Accueil / Réflexions / Qui comment croire…

Qui comment croire…

Cela fait maintenant bien une dizaine de jours que je reçois d’un mailing publié en courriel en recherche de candidats pour participation à un sondage.

40 candidats recherchés, ce n’est pas la mer à boire.

Pourtant, je m’inquiètes, il ne trouve pas.

Je voudrais bien les aider, sans doute sont-ils mal renseignés sur les adresses.

Peut-être, en fin de compte, attendent-ils désespérément ma réponse positive tant elle les intéresse…

Si toutes les entreprises françaises pataugent ainsi dans l’incertitude de savoir cela ne sert à rien que la création d’entreprises soit en nette hausse.

C’est du vent, comme les promesses faites d’un certain profitant du succès d’autres pour remonter sans le moral des français : aux larmes citoyens, profit n’est pas bien, macron, macron n’est pas bon… Oui, ce serait une excellente bonne nouvelle que cette vrai augmentation du nombre d’entreprises qui se créent comme roses au soleil.

Mais voilà, l’artifice ne tient pas.

Il s’agit essentiellement d’autoentrepreneur dont beaucoup n’ont pas le choix : présentation en rencontre de recrutement d’un poste à pouvoir.

Vous êtes pris, mais vous êtes prié de venir en indépendant et vous débrouiller avec la paperasse et taxes et cotisations, allez travaillez pour nous subalternes.

Et que vive l’esclavage moderne.

C’est dingue le nombre d’échoppes de coiffure qui ouvre sans un client à l’intérieur… 14 juillet, feux d’artifice, même si ici c’était hier pour les pompiers, une pub d’informations honnête me dit qu’il n’est pas trop pour perdre mes kilos en trop pour l’été.

Deux questions dont l’une j’ai la réponse.

La première, comment ont-ils us, appris que j’avais à perdre, je n’ai même pas de webcam branchée ? ?

Je croyais que pour maigrir, il fallait du temps, certes il fait beau mais est-ce suffisant.

Peut-être m’annonce-t-il pour 2019 ? Certains aimeraient avoir un patron qui leur refile une prime de 3 000€, d’autres aimeraient simplement avoir un patron tout court..

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.