IdéesRéflexions
A la Une

Port de masque sécuritaire

Tout le monde le sait : le port du masque fait partie de ces dispositions du tout sécuritaire qui ne sert à rien mais plaît au plus grand nombre.

Son obligation permet la sortie des parapluies en tout temps de la part des médecins qui veulent que leurs patients meurent d’être en trop bonne santé et des politiques qui aimeraient bien être reconduits dans leur portefeuille à mémoire de forme.

Pourtant, et c’est peut-être le plus grave : le port du masque ne fait que ralentir l’épidémie.

En conséquence, il ne mourra pas de sa petite mort et nous serons tous condamner à cet accessoire dont par ailleurs il n’a pas été dit ce qu’il fallait faire en cas de pluie… Mais, déjà, d’autres sachant, qui peuvent être identiques, élèvent leurs voix pour dire que ce masque et autres précautions liberticides seraient bonnes pour d’autres virus style la grippe.

Mais, il paraît que l’étude d’ autres pays ayant vécu une vague meurtrière ne semblent plus submergés car le virus aurait viré sa cuti pour être moins agressif.

Ce qui expliquerait le nombre de cas positifs rencontrés ici bas, grâce aux tests qui ont peiné à venir en cette terre de France, n’embouteillant pas nos hôpitaux qui pourront continuer à soigner dignement les autres malades qui en ont bien besoin.

Enfin, cela si le gouvernement fait ce qu’il dit « tout pour l’hôpital » quoiqu’il en coûte…

dans leur dernière tribune, il est évident que ces médecins sachant sortent de leur en se transformant en politique.

Les politiques ont bien compris cette nouvelle concurrence et font tout pour ne pas être dépassés ce qui les empêche de tout faire pour faire… Un redressement fiscal de 104 millions accepté par une des Gafa.

Autant dire que c’est proprement un bon compromis pour celle-ci devant certainement, devoir au moins 10 fois plus.

Mais, c’est toujours ça de gagné en plus pour l’état.

Et cela va sans doute dans son sens du toujours moins d’impôts à faire plus de pauvres.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.