Accueil / Réflexions / Pas bon, bon

Pas bon, bon

Pendant qu’une énième pollution veille sur Paris, malgré les interdits de véhicules soi-disants plus  polluants que certains à la façade auréolée, un constructeur envoie un spationaute sur Mars, village bien connu en France en Loire, fleuve tranquille lorsqu’il ne rugit pas de voir tant d’imbécillités se faire sur place.

C’était en réponse tranquille d’un grand écologiste constructeur de luxe, en véhicules électriques dont l’origine des batteries fairait pâlir n’importe quel minier de sous-face en terre, qui sans vergogne envoie ses chefs d’œuvres en haute atmosphère d’une terre qui bientôt n’en pourra plus d’être considérée poubelle terrienne.

Un autre dans ses étoles d’avoir gagné encore plus qu’un ancien son or d’un effort que l’on voudrait voir herculéen.

Mais là où certains voudraient nous amener à nous faire croire de voir du sport, je n’y vois que du narcissisme d’être vedette d’avoir un pied plus que l’autre constaté une fois la ligne (dé)passée.

Remarquez, il est vrai, qu’ailleurs, il ne manque pas d’air d’un seul boyau.

Aussi pour me distraire, ais-je écouter de bon matin l’excellent ambassadeur turc en France, pérorer sur une grande chaîne vocale nationale.

En gros, si j’ai bien compris, car il n’y avait pas d’images, et pour cause, juste le son dévoilé dans les brumes matinales de mon réveil, le peuple turc (ou son gouvernement?) n’en veut aucunement au peuple Kurde, juste il veut se débarrasser d’affreux terroristes ne pensant pas comme lui.

Et à la question, pour une fois intéressante, d’une journaliste, malgré tout restée sur sa fin, de savoir si l’état turc suggérait que la France avait œuvré avec des terroristes dans son combat contre l’hydre d’un fou de dieu d’un autre genre mais semblable aux autres, le silence était impressionnant dans son exercice vocal, manière de dire que je vais aller le dire à mon père souverain qu’il ne me coupe pas la forte tête reposant sur des épaules trop larges désormais.

Pour finir le repas, un diplomate ???

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.