Accueil / Bibliothèque / Les oubliés de l’histoire de Jean-Yves Le Naour chez Flammarion

Les oubliés de l’histoire de Jean-Yves Le Naour chez Flammarion

Flammarion nous propose, de Jean-Yves Le Naour : Les oubliés de l’histoire.

Jean-Yves le Naour est historien et spécialiste du XXème siècle, il écrit « Si l’histoire n’a retenu que les exploits du chasseur, c’est parce que le lion n’a pas d’historien ». Effectivement, à côté des grandes figures de proue, des êtres ordinaires ont eux aussi « fait » l’histoire.

Dans cet ouvrage, Jean-Yves le Naour rend hommage à 20 personnes qui en restant dans l’ombre ont marqué le XXème siècle, sous la forme de 20 chapitres.

Un exemple, j‘ai toujours apprécié Édith Piaf, mais je n’avais jamais prêté attention à Théo Sarapo, ce nom me dit quelque chose, mais sans plus. Et bien Théo Sarapo fait partie de ces oubliés de l’histoire, Jean-Yves le Naour en parle dans le chapitre dans « dans l’ombre d’Édith Piaf ». L’auteur écrit « La France pleure en ce 14 octobre 1963 la disparition d’une de ces plus grandes artistes : Édith Piaf est morte.… quelques célébrités, comme Marlène Dietrich, et ce jeune homme triste… qui est en fait son dernier mari. Il s’appelle Théo Sarapo. »

Au fil des chapitres, l’auteur nous parle de Jacqueline Auriol, la belle-fille du président Vincent Auriol, de Gala qui fut la muse des plus grands tel que Picasso, Aragon, Desnos,…, de René Dumont le premier candidat écologise à la résidentielle,…

Jean-Yves le Naour nous raconte la vie des illustres inconnues côtoyant les plus grands en ayant une participation, une influence réelle à l’histoire avec un grand « H ».

C’est passionnant, car habituellement, les auteurs mettent au centre une grande figure de l’histoire en citant ces « oubliés » comme de simples figurants. Jean-Yves le Naour – au contraire – les met au centre de l’histoire et ce sont les « grandes figures » qui deviennent – sans être secondaires – moins importantes.

De plus c’est très bien écrit, on a l’impression d’entendre Jean-Yves le Naour nous raconter une histoire.

À la fin de la lecture de ces 20 chapitres, de ces 20 oubliés de l’histoire, on aimerait que Jean-Yves le Naour nous raconte la vie d’autres oubliés, peut-être le fera-t-il ?

Si l’on s’intéresse à l’histoire du XXème siècle, il faut lire « Les oubliés de l’histoire », qui sans les rendre moins importantes nous fait voir autrement les grandes figures de l’histoire et l’histoire elle-même.

Pour vous procurer « les oubliés de l’histoire », cliquez ICI

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je me rends compte que j’arrive très facilement à parler de n’importe quel sujet, la page blanche ne me fait pas peur. L’écriture est quelque chose de passionnant, une fois le sujet trouvé et délimité, je laisse courir mes doigts sur le clavier et les idées s’enchaînent, mais parler de moi c’est difficile. Depuis plus de 30 ans, j’ai toujours été indépendant. Ainsi, au fil des décennies, j’ai rempli de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement de logiciel), coaching de groupe et individuel. Puis, au début des années 1990, sans laisser tomber mes missions de conseil, j’ai participé à la conception et à l’animation du magazine professionnel RiskAssur (site du magazine : https ://www.riskAssur-hebdo.com). Je suis au sein de RiskAssur à la fois Directeur de la Publication et en charge du développement. Enfin, depuis le début de 2015, je suis le Rédacteur en Chef de Notre-Siècle (http ://notre-siecle.com), le site sur lequel vous vous trouvez actuellement.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com