Accueil / Politique / Ma…ronnier

Ma…ronnier

Et une de plus, il nous la ressert, c’est sa danse folklorique à lui.

Notre impérieux a encore trouvé des défauts aux français, ceux qui jalousent ceux qui réussissent.

Évidemment, cela ne touche que les français, car il est évident que les guerres actuelles dans le monde ne sont pas dû à ce syndrome, et que, de toute façon, ceux qui fuient injustement leur pays de misère ne devraient pas le faire en enviant ce que d’autres ont…

Et, ce qui est intéressant, c’est qu’il tient ces propos à l’étranger seulement puisqu’en France lorsque ces belles paroles du meilleur adepte des selfies, lui échappent c’est toujours en off, bien entendu.

Le type qui demande une rémunération décente, c’est un jaloux qui veut prendre quelques bénéfices à son pauvre malheureux patrons ou donneur d’ordre dominant.

Celui qui demande a avoir un accès décent à la santé, c’est celui qui jalouse le riche exilé pour ses capitaux mais qui revient dès qu’il a bobo.

Il est clair et net que c’est jalousé l’autre que de dire que celui-ci, s’il réussi, certes c’est parce qu’il a eu, de temps en temps, un bonne idée mais que dans tous les cas pour la réaliser, il a eu besoin des autres, et l’on s’étonne qu’il conserve le bénéfice de la réussite de l’entreprise uniquement pour lui, c’est cela la jalousie.

Et la rengaine, de dire que le meilleur l’est parce qu’il l’est, permet à chacun de rester entre soi, les beaux garçons et belles filles, du moins en attente de l’être, dans les beaux salons, les incultes, fainéants et autres gracieusetés nommées, juste bons à trimer dans les usines et les champs.

Ah les jaloux, ils sont tout le temps dans la boue, alors que les riches payent cher pour prendre des bains de boue !!! Pendant ce temps là, il y en a un qui nous doit le l’argent tant il avait pris en préjudice moral, mais tout est sous le tapis en attendant un rétablissement.

Mais soyez tranquille, M. l’Impérieux, je ne suis pas jaloux…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*