Accueil / Idées / Les soldes vues par le petit bout de la lorgnette

Les soldes vues par le petit bout de la lorgnette

solde2406Ce n’est pas en me baladant durant une bonne heure que je pourrais avoir une vision exhaustive des soldes qui viennent de débuter, en France, de cela donne une idée de la frénésie ou non de ces débuts de soldes.

Comme à mon habitude, le premier jour des soldes j’en profite pour acheter quelques vêtements (chemises, pantalons, vestes,…) et pour cela je me rends boulevard Haussmann, le quartier des Grands Magasins parisiens.

J’avais peur de l’affluence du premier jour, d’autant plus que j’y suis allé à l’heure de la pause de midi.

Il y avait beaucoup de monde dans les rues, mais visiblement les mains dans les poches, sans aucun sac contenant des achats. Des salariés profitant du soleil pour faire un tour avant de retourner dans leurs bureaux et des touristes visiblement plus intéressaient à visiter Paris et à prendre nombre de selfies qu’à faire les soldes.

Il n’y avait pas foule dans les magasins devant lesquels je suis passé. Et la plupart en ressortaient les bras ballants ou bien avec pas grand-chose.

Rien de l’ambiance d’un premier jour de solde, où l’objectif est de trouver rapidement ce que l’on veut, avant qu’il ne reste plus que quelques rogatons sans grand intérêt.

Mais, comme j’étais là pour dépenser quelques euros, direction dans l’un des magasins que j’ai habitude de fréquenter. Avant d’arriver Boulevard Haussmann j’avais peur de l’affluence des grands jours, là j’ y suis allé confiant et j’avais raison.

Peu de difficultés pour atteindre l’étage des vêtements « pour homme » et là pas trop de monde et des rayons garnies de marchandises, avec des remises de 30 à 50 % (ce qui n’est pas si mal pour un premier jour de soldes).

Par contre, contrairement aux autres années, dans ce magasin, les soldes concernent moins d’articles et tout cela dans un désordre (volontaire ou non, je ne le sais pas), où l’on va trouver quelques présentoires d’articles soldés, puis sans séparation particilière des articles non soldés et une troisième catégorie, des articles en promotions (probablement des séries spéciales commercialisées durant les soldes).

Il faut aller à la pêche dans tout ce joyeux bazar.

Résultat, je m’étais fixé un budget et je n’en ai dépensé que la moitié.

Mais, en voyant ces magasins plus proches du vide de clients que de l’affluence, et ces soldes ne concernant que peu d’articles en fin de compte, je me demande si la notion même de solde n’est pas d’un autre temps.

Les commerçants que ce soit dans le monde réel ou le monde virtuel, passent leur temps à faire des promotions. Les soldes sont réglementées, mais rien n’empêche d’avoir une offre spéciale sur tel ou tel produit.

Ou bien d’envoyer un bon de remise de x % à ses clients (de plus en plus souvent, grâce aux cartes fidélités, les clients en sont plus anonymes).

Alors, j’ai l’impression que les soldes n’apportent par grand chose par rapport aux prix que l’on peut payer tout au long de l’année.

Que pensez-vous des périodes de soldes ?

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.