Réflexions

Les dindons de la farce

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas écrit.

Un tien vaut mieux que deux tu l’auras.

Mais les sucreries données par l’exécutif ne répond absolument pas à la situation.

La morale, à ce jour, de l’histoire gouvernementale c’est que le JE illuminé a décrété que les dindons d’hier seront toujours à la différence prés qu’il a réussi le tour de force de les différencier.

Une partie de la classe moyenne des retraités considérés comme riche est immédiatement et définitivement « dindonnisée » et l’on ne veut pas savoir s’ils ont déjà payé pour deux fois : majoration de leurs cotisations salariales lorsqu’ils travaillaient, car voyez-vous, ils ont effectivement travaillé, et baisse de leur pension qui est sans commune mesure largement inférieure à celle perçue par leurs aînés qui ont bien eu raison d’en profiter.

Puis une autre partie constituée des travailleurs qui verront en première partie disparaître leurs allocations de toutes sortes qui auraient pu revenir mais qui ne l’ont pas été, puis dans le futur, parfois très présents, des allocations chômage partir en fumée sur le thème tu n’avais qu’à accepter de travailler à temps partiel diminué et enfin, c’est déjà dit dans d’autres, une pension réduite au minimum au fur et à mesure que l’on se rapproche des moins bien payés.

Comme toujours la seule caste qui vaut vraiment le coup de s’en sortir, c’est celle qui depuis la nuit des temps s’en sort le mieux et n’est pas du tout prête à s’en sortir.

Cela l’âme de la paysannerie : je veux la crème, le beurre, l’argent du beurre, la fermière, les terrains et la crèche qui va avec, amen-toi !!! au fait, messieurs, mesdames, les retraités nantis, il ne faut pas vous plaindre outre mesure, vous savez très bien ce qu’il vous reste à faire.

Il vous suffit simplement d’avoir un peu de courage : arrêtez d’aider vos enfants et petits enfants qui peuvent gonfler en bons capitalistes qu’ils sont leur revenus supplémentaires.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.