InfosRéflexions
A la Une

Les champs ne regarderont plus les trains passer…

Vous êtes écolo mais pas moins dépensier pour satisfaire aux quelques exigences que confèrent les fêtes à venir.

Comme il s’agit d’un cycle court, vous le privilégiez.

D’un doigt, bien installé dans votre confort, vous saisissez le géant internet de la distribution pour réceptionner en temps et en heure les objets verts convoités, forcément verts.

Mais étude comparative faite, ce système devient très énergivore avec une obligation de livraison effrénée réclamant de plus en plus de véhicules polluants sur nos routes.

Alors qu’allez-vous faire ? L’on n’arrête pas de culpabiliser le consommateur qui laisse derrière bien trop de déchets qu’il pourrait rejeter.

Mais avez-vous tenté d’essayer d’acheter un produit sans emballage ? Il existe bien, avec parcimonie, des endroits où acheter des denrées quasi à la pièce.

Mais, lorsque vous observez le prix global à la caisse, vous vous demandez qui peut être la dinde des fêtes de Noël à venir.

Alors que faire ? Vous avez, sans doute, remarqué que l’ordonnance prescrite par votre médecin soignant se solde, à prix fort, par des boîtes à moitié pleine – pour faire une moyenne – si vous respectez le bon ordonnancement ^pour bien guérie.

Que pouvez-vous faire ? Allez, Bonnes fêtes… Allons bon, il n’y a pas si longtemps, le gouvernement n’avait qu’un seul mot dans la bouche « apprentissage ».

Il fallait des apprentis, plein d’apprentis pour tarir la soif des patrons accrocs aux travailleurs, encore salariés, à bas coût, gratuit si c’est possible.

Mais, patatras, voici que maintenant sont plaints, certainement à juste titre, les jeux des villages écartés des grandes villes.

Et, en conséquence des lieux où les hautes études peuvent être faites pour obtenir un bon métier pérenne et plus si le hasard agit dans le bon sens.

Désormais, tout sera fait pour que les enfants des villes aillent en apprentis les avant-bras dans le cambouis d’un métier choisi bien trop tôt dans une vie pleine de promesses.

De l’autre, les enfants des champs se gaveront des hautes écoles qui désormais veulent se mettre au vert pour rester dans l’air du temps.

Tags

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer