Faits d'actualitéRéflexions

Le discours qui a contribué à la chute du mur de Berlin

Mark Trainer - Share America

« Monsieur Gorbatchev, ouvrez cette porte. » C’est en ces termes que le président Reagan s’est adressé au secrétaire général de l’Union soviétique devant la Porte de Brandebourg, près du mur de Berlin. « Monsieur Gorbatchev, abattez ce mur ! »

Le défi lancé par le président Reagan a donné lieu à des pressions internationales croissantes sur Moscou pour amener la capitale soviétique à tenir ses promesses d’ouverture et de réformes. Le mur de Berlin, qui était devenu un symbole de l’oppression soviétique, tombera deux ans plus tard, le 9 novembre 1989, il y a 25 ans.

À l’occasion de la commémoration du 30e anniversaire de cet évènement, le secrétaire d’État Michael Pompeo dévoilera une statue de Ronald Reagan à l’ambassade des États-Unis à Berlin lors de son prochain déplacement en Allemagne.

Peter Robinson, l’auteur de la phrase « Abattez ce mur » prononcée par le président Reagan, explique que son équipe comprenait le ton qui convenait au président. Trois mots-clés : clarté, vision et un but moral.

Peter Robinson savait aussi qu’il faut parfois enfreindre les règles et suivre ses instincts pour écrire un texte percutant. De nombreux diplomates lui avaient dit de ne pas faire mention du mur de Berlin dans son discours. Malgré leurs conseils, il a gardé « Monsieur Gorbatchev, abattez ce mur » dans chaque version.

 

Tags

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer