Accueil / Politique / L’air du temps

L’air du temps

Avant il y avait un roi, puis un roitelet soudain transformé en empereur.

Mais, depuis 1981, c’était entendu, la voix du peuple s’exprimerait au travers les dires de son représentant premier.

Ce n’est que par la suite, un noble qui ne le voulait pas, que l’on a appris que les promesses n’engageaient que ceux qui voulaient bien y croire et cette maxime a bien été comprise par les dignes successeurs pour qui en cela il n’y avait point d’alternance.

Et chacun était à sa place qui de gauche qui à droite et les indécis au centre basculés, bousculés par les autres tant ils voulaient une place qui n’était qu’un leurre.

Avant, ces majestés daignaient vous serrer la pince si vous étiez présent et maintenant, ils daignent le Selfie.

Ce n’est pas, comme certains voulaient le penser, de crainte d’une contagion populaire tant l’appareil utilisé est soumis aux quatre vents.

Avant, les appareils politiques, ces machines, zinzins, à sous, désignaient les prétendants aux différentes élections municipales, régionales, nationales et européennes ; désormais, il semblerait que pour être choisi selon des critères aussi transparents qu’opaques, il faille en passer par une inscription quasi anonyme via internet. Il est même question que le politique ne sera plus une profession.

La gestion par ordonnance, à coups de 49/3 sera de mise afin de mettre au pas une éventuelle majorité minoritaire.

Et la république démocratique de nos mères et pères n’y pourra rien puisque même Marianne est aux mains des capitaux en recherche de bénéfices non imposables.

Ainsi va la vie, qui m’aime me suive ; pour cela il faudra bien me croire et tant pis pour les indécis, ma gloire n’attend.

Tout change sans rien changer pour les malchanceux nés du mauvais côté de la rive dont l’impossibilité d’atteindre la bonne résulte de la malchance d’avoir subi une éducation mortifère.

Excusez-moi, mais je m’égare…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com