Accueil / Réflexion / Moins de publications personnelles sur Facebook

Moins de publications personnelles sur Facebook

reseaux1204J’ai lu que les 1,6 milliard d’internautes inscrits à Facebook partageait de moins en moins d’informations personnelles sur leur mur avec leurs… amis.

La chute serait de -21 % en 2015 par rapport à 2014 et déjà de -15 % depuis le début de l’année 2016.

C’est ennuyeux pour Facebook qui a besoin de connaître avec précision qui sont les internautes qui utilisent son réseau pour commercialiser au mieux les profils à ses annonceurs.

Il ne faut pas oublier, que pour Facebook, les internautes sont la marchandise à vendre à des entreprises.

Cette chute ne m’étonne pas, ce que j’ai toujours trouvé curieux est le peu de pudeur des internautes, qui publient des choses personnelles, accessibles à tout le monde ou au minimum à leurs pseudo-amis.

J’ai lu, qu’aux États-Unis, les utilisateurs de Facebook avaient, en moyenne, plus de 300 amis. Je suppose, que se doit être au même niveau en France.

Dans la réalité, dans le vrai monde, combien avons-nous d’Amis, avec un grand « A », pas des copains, des relations, des Amis, à qui l’on peut se confier ? Ça se compte sur les doigts d’une main, des 2 mains au mieux.

Mais, certainement pas des centaines, le mot « ami » utilisé par Facebook n’a aucun sens. D’accord, on va certainement avoir dans ses amis à la sauce Facebook ses quelques vrais Amis.

Ensuite, venu du vrai monde, on va retrouver des copains, des relations de travail, des voisins, mais tout cela ne se chiffre pas en centaines et ce ne sont pas des amis, mais simplement des relations.

Et puis, on complète cette liste par des membres de sa famille, à qui certains ne racontent pas toujours tout.

Mais, si on additionne tout cela, de toutes les manières on n’est certainement pas en centaine.

C’est là que le phénomène du numérique va jouer, on va accepter ou demander comme « ami » n’importe qui. Des gens que l’on ne connaît pas, que l’on ne rencontrera jamais (ou quasiment), dont on ne sait rien, sauf ce qu’ils ont indiqué (est-ce la réalité ? Quel est le pourcentage des 1,6 milliard d’enregistrés qui se sont créés un profil loin de la réalité).

Et c’est pour ces gens-là que des internautes publient des photos des histoires de leur vie faisant partie de leur sphère privée. Photos et histoires que dans d’autre temps, ils auraient exclusivement montrées à leurs proches.

D’ailleurs, en France, les forces de l’ordre ont mis en garde les parents publiant des photos de leurs enfants sur ces réseaux sociaux.

Mais, les choses changent très vite et c’est aussi une des grandes forces du numérique. Les utilisateurs de Facebook publient de moins en moins de choses personnelles mettant à rude épreuve son modèle économique.

Il ne faut pas oublier que contrairement à des empires industriels, Facebook n’est qu’un géant aux pieds d’argiles.

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Olivier Kauf

Toujours indépendant, depuis plus de 30 ans, j’ai la chance d’avoir pu remplir de nombreuses missions : enseignement, conseil stratégique, gestion de crises, organisation, conseil en organisation informatique (et développement), coaching de groupe et individuel. En intervenant au sein d’entreprises, principalement, des secteurs de l’assurance, de la finance ou encore de cabinets d’actuariat, de conseil en rémunération, d’avocats qui m’ont permis de développer mes compétences professionnelles. Tout en restant consultant (si vous avez besoin d’un regard extérieur sur un projet, un problème, un questionnement, un audit ou tout autre,…), il y a une dizaine d’années j’ai découvert l’écriture … journalistique (avec https://notre-siecle.com et https://www.riskassur-hebdo.com). Ces 2 sites ont une fréquentation sérieuses (en nombre et en qualité), cela peut être intéressant à utiliser pour du référencement naturel (SEO). N’éhsitez pas à me contacter pour en savoir pour en parler.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com