Accueil / Réflexion / Concurrence

Concurrence

L’autre jour ayant besoin de de faire réaliser un scanner, je me dirige vers la clinique conseillée par mon médecin.

Celui-ci n’y voyant aucune urgence, mais bien décidé à ce que j’y passe me fait l’ordonnance correspondante. 1ère surprise, la charmante hôtesse d’accueil téléphonique, après une attente d’une bonne quinzaine de minutes, me signale être sans planning et m’invite donc à appeler dans une semaine environ.

Pas d’inquiétude, puisqu’il n’y pas urgence.

Mais, fort d’une agglomération ne manquant pas d’établissements du genre, je contacte l’hôpital.

Et après une bonne quinzaine de minutes, à croire qu’ils ont copié sur la clinique ou encore qu’il s’agisse du même standard, tant les intérêts des uns sont liés aux autres : 1 point partout et le patient remis au centre.

Là, je m’entends dire que les services scanners ne sont possible d’accès que si c’est un médecin de l’hôpital qui le demande…. Pour les autres, il faut faire appel à un autre établissement d’autant plus chaleureux qu’il sera privé !

Et pourquoi donc charmant monsieur – oui la standardiste était un homme – parce que monsieur, le patient l’est également, le stock de radiologues est en rupture… ainsi, la boucle est bouclée puisque, systématiquement, ces messieurs de la radiologie d’imagerie médicale prennent un dépassement, suffisamment élevé pour que le gouvernement via notre régime de sécurité sociale en déperdition en ait marre de payer trop pour un acte somme toute devenu concurrentiel.

Et, ces messieurs n’entendant pas renoncer à de très confortables émoluments quelques 60 fois plus qu’un médecin généraliste, se sont entendus pour faire grève – décidemment, la droite dérive jusqu’à tout prendre à la gauche qui elle en fait bien autant sur les immigrés, la sécurité, le pilonnage des fonds publics et j’en passe et des plus que meilleurs même s’il s’agit d’un autre thème que l’actuellement proposé ; à moins de vouloir mettre tout dans tout.

Ainsi, à la pénurie s’ajoute l’amplification de la grève prouvant bien qu’ils n’y a pas assez de radiologues, ce qui explique bien qu’ils soient payés royalement et adieu à la concurrence uniquement bonne pour les marchands de soupes…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Booking.com