IdéesRéflexions
A la Une

Chaudes les têtes

L’été sera chaud, hors les couettes sous les maillots. Et surtout sortez masqués du haut en bas si vos voulez sortir ou entrer.

Les mauvaises langues qui avaient profession de dénoncer le diable sous le feu de la cathédrale de Nantes en sont pour leurs frais puisque le présumé par encore coupable qui fait se rappeler que tant l’on n’est pas jugé, l’on est innocent et c’est présumé.

Et c’est vrai pour tous, pour tout le monde, attendez dans les prétoires votre tour.

Et, à propos, quelque soit l’idée de pensée de chacun, j’ai vraiment du mal à admettre que les idées d’une infime minorité, même si elle était un peu plus forte que cela, puissent obliger la majorité à gérer définitivement.

Maintenant, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas combattre les violences faites aux femmes, aux étrangers et à toutes les minorités quel qu’elles soient.

Mais, s’il vous plaît, n’inversez pas le processus et ne soyez pas pire que ceux que vous croyez sincèrement coupables.

Entendez-moi, au racisme qu’il ne faut pas considérer ordinaire, n’opposez pas un autre racisme pour tout excuser y compris votre pire.

Ne faites pas semblant de ne pas savoir que l’esclavage, la traite d’être humains était réelle sur tous les continents notamment des vainqueurs vis à vis des perdants.

C’est-à-dire des forts sur les faibles.

Mais, a contrario, personne ne doit voir ailleurs où se passe l’esclavage, le racisme, le servage y compris en France et surtout puisque l’on y est.

Ce qu’aujourd’hui je perçois c’est quelque soit le groupe, la peur de l’autre domine et pour l’atténuer la recherche du pouvoir sur cet autre prédomine.

C’est à qui le remportera sur l’autre et l’on revient au début de l’esclavage… pour parler d’autre, je suis toujours étonner d’entendre des paroles d’humanité, de liberté dans la bouche de l’extrême droite, vu le passé de leur mouvement.

Et quand un chef d’un journal de leur bord très actuel dit qu’il faut la Liberté pour tout le monde, je crains beaucoup sur les vraies raisons de la chose.

Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.