Faits d'actualitéInfosPolitiqueRéflexions

Brexit : Theresa May s’acharne… mais pourquoi ?

Depuis des semaines, je ne comprends pas la Premier ministre Theresa May, n’étant pas Anglais je suis probablement dans l’incapacité à comprendre leur manière de penser et d’agir.

Reprenons depuis le début, il y a quelques années, le Royaume-Uni organise un référendum pour rester ou non au sein de l’Union Européenne. Enfin, à leur manière, c’est une présence assez particulière avec des avantages et peu de devoirs. Le Générale de Gaulle ne voulait pas des Anglais dans l’ébauche de l’Union Européenne (UE). Il ne les considérait pas comme des Européens. Vu ce qui se passe aujourd’hui, il avait certainement raison.

Donc, les Anglais votent pour le Brexit, normalement il ne restait plus qu’à organiser leur sortie l’Union Européenne.

Sauf que rien ne se passe comme prévu.

Entre les manifs pour un nouveau référendum, qui donnerait peut-être un votre NON au Brexit. Encore faudrait-il que l’Europe ait envie de conserver le Royaume-Uni dans l’Union, ce qui n’est pas certains ?

Et le plan négocier par Theresa May rejeter à chaque fois par le Parlement.

C’est un drôle de bazar.

Je me demande ce que Theresa May continue à faire dans cette galère ?

Elle aurait dû à son retour de Bruxelles avec un plan négocié, mettre le marché sur la table. Dire aux Parlementaires britanniques : « voilà le plan négocié et accepté par Bruxelles. Vous dites OUI, on avance pour sa mise en œuvre, vous dites NON, je démissionne et vous vous débrouillez. »

Présenter son plan pour la 4ème fois et obtenir, pour la 4ème fois un NON, ça devient ridicule.

Comment Theresa May peut-elle accepter tant d’humiliation, de manger son chapeau à chaque vote des parlementaires ?

Encore une fois, je ne suis pas Anglais et peut-être ont-ils un mode de pensée totalement différents des Européens !

Comme vont les choses, de toutes les manières, le Royaume-Uni se dirige vers un Brexit non négocié, il sort de l’Union Européenne, tous les accords sont caducs.

La Terre ne s’arrêtera pas pour autant. Il suffira de signer des accords au cas par cas. Les textes existent déjà pour les présents accords, il suffit de les reprendre et de les remettre au goût du jour.

Reste à savoir s’il faudra que le Royaume-Uni signe des accords avec chaque pays d’Europe, ou s’il sera possible (dans certains cas) de signer globalement avec l’Union Européenne (j’en doute, l’UE n’est pas un Confédération et ne peut pas engager ses membres sans accord au cas par cas).

Il faudrait, d’une manière ou d’une autre, que ce micmac se solutionne. Il n’y a rien de pire que ces situations où les protagonistes ne semblent pas savoir ce qu’ils veulent.

Tags

Olivier Kauf

Je suis journaliste, mais aussi et peut-être surtout depuis quelques années, je suis un influenceur. Les internautes rejettent de plus en plus les publicités et recherchent de l’information au travers d’articles présentant de manière objective des produits ou des services. Aujourd’hui, tout le monde a le réflexe, avant d’acheter, de regarder ce que les internautes en disent. En tant qu’influenceur, je serais ravi de présenter vos produits ou services de manière objective et critique, mais positive pour rassurer les internautes qui hésitent avant de vous faire confiance. Je vous propose de publier les articles, que je peux écrire pour vous, soit sur RiskAssur, soit sur Notre-Siècle, en les recommandant à mes abonnés sur les principaux réseaux sociaux : LinkedIn, Viadeo, Tweeter, Google + et Facebook. Je suis à votre écoute pour répondre à vos besoins, vous pouvez me contactez à olivier@notre-siecle.com

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.

Fermer