Accueil / Réflexions / Artifices

Artifices

14 juillet, j’allume le poste téléviseur en public d’une chaîne qu’elle n’est pas privée.

Bonne nouvelle, les dames semblent aussi admises que les hommes du moins pour la galerie en défilé.

Et pour présenter le défilé de la République, il n’en faut pas moins d’un présentateur qui préfère la royauté aux mécréants sans culotte.

Mais comme il a été chargé par son ami de la sauvegarde du patrimoine en châteaux de nobles, l’on comprend mieux d’un symbole que même les chouans dans ces conditions ne prendraient plus garde.

Les journalistes chargés de tenir haleine toute une longueur d’antenne ont même réussi à trouver un croate d’armée légionnaire.

Et la question fatale lui a été posée ; qui allait gagner la bataille du 15/07 ? Imaginez l’embarras de l’enrôlé volontaire qui ne désespère pas de son pays d’origine.

A propos, si vous avez des connaissances de migrants, conseillez-leur de s’engager ils embauchent à tous les postes de petits soldats morts dans les campagnes.

En attendant, l’on angoisse, l’on ne sait pas encore trop à quel moment, quelle heure, quelle minute, quelle seconde l’illuminé va sortir de sa tanière royale.

Les autres collaborateurs de l’entreprise France sont déjà au garde à vous en attente de leur guide suprême.

L’illuminé devrait être désormais bien accueilli par ses troupes au pas puisque, contrairement à l’année dernière, il n’y a plus de problème de sous puisque la loi financière du financement de l’armée est en hausse.

Il fallait juste autrefois une excuse pour permettre à l’insoumis de démissionner les armes à la main.

Marrant de voir la procession depuis l’Élysée rouler à gauche pour s’éviter un feu rouge à droite.

Si les gradés, haut d’étoiles, ont eu le droit d’une main ferme de bonjour, le chauffeur a eu pour accolade la papatte sur l’épaule droite, l’autre étant sans doute inaccessible.

Mais il faut l’avouer, tout cela a une belle gueule à faire baver tout producteur télé…

Merci de partager cet article sur vos réseaux sociaux

À propos Jean-Claude Barousse

Photographe autodidacte, sans renier son passé “argentique” il a immédiatement pris le “virage numérique” et s’exprime principalement au travers ses images de paysages naturels et urbains. Il publie des articles et tutos dans des revues photographiques notamment les éditions Oracom et pour le compte de RiskAssur. Réalise des chroniques dans un site forum “Photophiles.com” et aide les membres de son forum “PhotoClub” à progresser dans leur pratique photographique. A la demande, il expose ses photographies originales individuellement ou lors de manifestations collectives et donne des cours sur les prise de vue et le développement numérique. Est membre de diverses association d’artistes picturaux”

Laisser un commentaire

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.