Vacances à l’étranger … prudence

Même si nous sommes en déconfinement, phase je ne sais plus combien, c’est plus une nécessité économique et politique que la disparition de coronavirus SARS-CoV-2.

Ce coronavirus est toujours présent, en France, nous avons dépassé les 300 foyers (des clusters comme on le dit en anglais) de contamination à la Covid-19.

Quant aux autres pays, nous savons qu’il y a des reconfinement par zone géographique, tel qu’en Allemagne ou en Chine, une progression galopante de la pandémie aux Etats-Unis, mais pas seulement.

Les vacances d’été ont déjà commencé pour certains.

Peut-on partir en vacances à l’étranger, comme les autres années, en vérifiant simplement s’il faut une carte d’identité ou un passeport et si des vaccins sont obligatoires ?

La réponse est définitivement, pour cet été : NON

Il faut vérifier, à l’instant où l’on réserve, si les frontières sont ouvertes mais sans la garantie que ce sera le cas au moment du départ et avec toujours le risque d’une mise en « quatorzaine » (ce qui est fort sympathique pour une ou même deux semaines de vacances).

Même en partant en vacances en France, il est possible de se retrouver dans un foyer de contamination et d’être bloqué. Sauf à partir en vacances, dans une maison isolée de tout, le choix est plutôt tourné vers une station balnéaire, des vacances d’été à la montagne, … des endroits où il va y avoir du monde et de fait … un risque de contamination.

Il suffit d’une personne malade de la Covid-19 lors d’un regroupement pour avoir un réel risque de contamination. Sauf à porter un masque et/ou à garder une distance de sécurité suffisante (un éternuement, sans mettre sa main ou son coude devant son nez peut porter à plusieurs mètres).

Que faire, ne pas partir … non il faut partir en vacances, en restant en France.

Sauf à n’avoir aucune contrainte familiale ou professionnelle, il peut être problématique de se trouver bloquer par une fermeture des frontières à des milliers de kilomètres de chez soi. Ce qui est arrivé au moment du confinement « global » de la plupart des pays dans le monde à de nombreuses personnes.

Un drôle d’été, de drôles de vacances … mais que nous réserve SARS-CoV-2 pour la rentrée de septembre ?

Exit mobile version