Tour en septembre

Le 1er ministre a fini son tour de France bien travaillé en rencontrant en étape finale son premier de cordée. Ils se sont sans doute raconté qu’ils avaient bien suivi leur feuille de route.

L’on ne sait pas encore qui a gagné ni s’il a eu besoin d’un sprint communicatif entre les deux.

Ont-ils roulé pour l’interdiction du décret interdisant à de futurs victimes à ne pas se faire voir par d’éventuels capables de violences ? Ainsi, la politique gouvernementale se fait jour de plus en plus.

Les masques tombent.

Puisqu’il n’est pas possible d’atteindre les coupables l’on sanctionne leurs futures victimes éventuelles.

Sur que certains vont demander l’obligation aux filles de ne pas se dénuder surtout lorsqu’il fait trop chaud puisque des mâles rutilants n’ont pas la possibilité de retenir leurs si beaux instincts.

Il est toujours intéressant d’entendre, même si c’est bis et repeteta, un grand de l’hôpital chef en son service bien reconnu par ses pairs, déclarer tout haut et fort que l’obligation de masque en extérieur est porter le principe de précaution un peu trop loin.

L’on pourrait ajouter, pour faire sens aux idées biscornues de préfecture en mal de sens, que l’on devrait enfermer les gens trois pieds sous terre afin d’éviter une épidémie que ne fait que très peu de morts en définitive.

Comme il est doux encore d’entendre un grand flic syndicaliste, commissaire de surcroît, de dire que c’est fou et aller loin dans la démesure que de vouloir empêcher les grands rassemblements festifs lors de grands événement radieux.

Dites les pauvres, vous voulez vous enrichir ? Achetez le haut de gamme d’une voiture électrique et…Regardez.

480 000 Km au compteur sur 6 années de bons et loyaux services.

Et la belle est encore verte sous sa robe noire d’apparat.

Les propriétaires sont vernis : en plus d’un faible coût énergétique.

Exit mobile version