SARS-CoV-2 es-tu encore là ?

Dans certains pays la contamination par le coronavirus SARS-CoV-2 est importante, voire inquiétante.

En France, grâce au confinement de 2 mois, aux mesures barrières (qui sont, en fin de compte, suffisamment respectées), le nombre de contaminations et d’hospitalisations est en net recul. Le système hospitalier est loin d’être saturé.

Ce coronavirus est toujours présent, on le constate par l’annonce de clusters, de groupes qui ont été contaminés par l’un des membres porteurs du virus.

Aujourd’hui, les membres d’un groupe contaminés (et parfois leurs proches) sont isolés pour éviter une contamination plus large.

L’épidémie est, actuellement, sous contrôle. Certains disent qu’un malade contaminerait moins de 0,5 personne, de fait il y a un recul de l’épidémie.

Le danger est là.

Considérer que ce virus est moins contagieux, non il l’est toujours autant. Probablement moins présent dans certains secteurs du pays.

Il ne faut pas lever les mesures barrières trop vite. Trop souvent, lorsque des groupes de personnes se forment, pour une événement, il y a contamination du groupe. La probabilité que l’un des membres soit porteur du virus est encore importante.

Permettre – par exemple – de prendre les transports en commun sans masque, pourrait créer des clusters. Lorsque 2 personnes portent un masque, si l’une des 2 est malades le risque de contamination est très faible. Mais sans le port d’un masque, ce n’est plus un risque de contamination c’est une certitude.

L’application StopCovid, n’évite pas la contamination, elle prévient simplement que l’on a été proche d’une personne contaminée durant plus de 15 minutes. Si cette personne portait un masque … alors peu de risques. Par ailleurs l’application aurait été installée sur 1 million de smartphones, ce qui n’est pas beaucoup par rapport à la population française. De plus sur ce 1 million combien d’applications sont actives.

Compter sur StopCovid pour se protéger est une fausse bonne idée.

Même si on l’impression que la pandémie est derrière nous, ce qui actuellement vrai, il ne faudrait pas qu’elle revienne, SARS-CoV-2 est toujours présent est actif.

Comme on le dit « mieux vaut prévenir que guérir », les mesures barrières sont contraignantes : il faut continuer à se laver les mains régulièrement (avec du savon ou du gel hydro-alcoolique), porter un masque dans les lieux fermés ou ceux découverts où il y a trop de monde, ne pas se serrer la main ou faire la bise, …

Tout cela peut paraitre idiot, mais se sont des moyens efficaces d’éviter de tomber malade et d’éviter une reprise de l’épidémie.

Exit mobile version