Sacrés intervieweurs !

Le porte parole de ce gouvernement se fait rattraper par la patrouille journalistes chargée de l’interroger dans un débat traditionnel sur une grande chaîne de radio nationale.

C’est dire qu’ils sont importants si ce n’est intelligent.

L’un qui hier râlait des mesures générales appliquées sans tenir compte des spécificités râle aujourd’hui que les entreprises verront cas par cas ce qu’il convient de faire chez elle sur la base de ce qui est conseillé pour lutter contre le Covid.

Même lorsque ce gouvernement, dont je suis pourtant souvent totalement en désaccord, fait comme ces gens la veulent ce qui leur permet de les prendre à l’envers pour avoir toujours raison.

Le pouvoir des journalistes se dispute à celui que voudrait imposer la médecine.

Il n’y aurait pas souci si la contradiction objective pouvait être mise en valeur.

Et que dire de cette Une ignoble d’un journal, certes d’extrême droite extrême, qui se permet de mettre en image une élue en situation d’esclave.

Certes elle est de peau de couleur, certes elle est de gauche parfois limite extrême tant elle ne sais pas toujours où se trouve la ligne jaune à ne pas franchir, mais l’on ne voit pas le rapport, aujourd’hui, sauf si ces gens très fins se perçoivent comme les nouveaux négriers esclavagistes.

Mais peut-être est-ce pour renforcer leur libido ? Les diminutions d’impôts, c’est bien, c’est fort et spontanément j’aurais tendance à applaudir sur une mesure qui ne détruit pas mon portefeuille.

Mais, tout d’un coup une angoisse, est-ce que cela ne va pas imposer des départs direction une précarité que personne ne devrait avoir à subir.

Au lieu de mettre en rivalité des groupes d’individus, style privé/administration, tout l’action de l’état devrait favoriser le meilleur pour tous.

Et tous ne veut pas dire les seuls extra-riches.

Maintenant qu’un célèbre comique pour lui-même, ayant réussi le tour de force de remplir plusieurs le Stade de France, utilise son aura vieillissante pour annoncer qu’il allait manifester fait doucement sourire si ce n’est pleurer ….

Exit mobile version