Qui a raison ?

Mais, bons sang de bonsoir, pourquoi lorsqu’il parle par micro et écran interposés conserve-t-il son masque ? Il parlait à des enfants, peut-être voulait il faire croire qu’il voulait être leur héros comme Zorro, noir vêtu qu’il était ? Il ferait bien de mettre de l’ordre dans la communication gouvernementale qui plombe la campagne de vaccination notamment L’Astrazeneca.

Et puis, enfin, voyons, devant parfois le désert des centres ouverts pleins de doses, pourquoi ne pas proposer à la population en attente qu’elle y a droit ? Pourquoi ne pas favoriser les personnels de santé qui le souhaite, les maîtres d’école, les pompiers et force de l’ordre.

A propos, alors que les médecins de ville se font payer pour l’injection, pourquoi est-ce que certains pompiers, et peut-être d’autres, envoyés au front n’ont pas droit à ce retour ? L’un de ceux qui ont eu la joie de trouver le bon virus à appliquer contre la Covid est devenu milliardaire.

Mais est-ce pour cela ou parce qu’il est avant tout actionnaire de la boîte qu’il dirige ? Passons, ça se passe Outre Atlantique où tout est possible même de voir une momie appliquer un programme que les gauchos d’ici désespèrent obtenir en ce doux pays de France.

Bien sûr, c’est certain, qu’un individu soit récompensé pour une telle trouvaille, c’est normal.

Du moins il me semble.

Mais que ce soit à coup de plus d’un milliard, j’ai comme l’impression de comprendre pourquoi la dose est si chère.

Et, nous n’irons pas jusqu’à dire, que le fait de deux piqûres était recherché.

Il est amusant d’entendre ce genre de type à la bonne conscience de bien faire.

Il dit que les pays riches doivent payer plus cher que les pays pauvres.

Par contre, lorsqu’il s’agit de personnes riches en billet d’action, il trouve normal de devoir payer moins d’impôts que les pauvres.

C’est dur d’avoir raison.

C’en est à perdre la raison.

Exit mobile version