Pas de raison de se méfier de Spoutnik V

Après les conclusions publiées par The Lancet, on n’a plus de raison de se méfier du vaccin Russe Spoutnik V en Europe.

The Lancet, la revue médicale a publié le 2 février des conclusions sans appel, le vaccin Russe est efficace à plus de 91 % contre les formes symptomatiques de la Covid-19, ce qui le place dans le peloton de tête mondial, ce qui fait que l’Europe se trouve confronté à un dilemme quelle a créé de toutes pièces, faut-il accueillir ou non le vaccin Russe dans la famille des vaccins attendu.

Dans un commentaire joint à l’étude, la revue note, comme un rappel des épisodes précédentes « Le développement du vaccin Spoutnik V a été critiqué par se précipitation, le fait qu’il ait brûlé les étapes et une absence de transparence », mais les résultats rapportés ici sont clairs et le principe scientifique de cette vaccination est démontrée :

« Une bonne tolérance avec des effets indésirables très limités, une efficacité impressionnante proche de celle des deux variétés ARN messager et même une protection évaluée à 73 % quinze jours après la 1er dose, Spoutnik affiche des performances insolentes ».

Début février, le chef de la diplomatie européenne, en visite à Moscou salue une bonne nouvelle pour l’humanité et dit espérer que l’Agence européenne des médicaments, l’AEM pourra certifier rapidement le Gam Covid Vac, le nom officiel de Spoutnik 5

Relativement peu couteux, environ 16 euros les deux doses, plus facile à conserver et à transporter que ses concurrents Pfizer-BioNTech et Moderna, le vaccin Russe est prêt à partir à l’assaut du monde au-delà des pays émergeants et des nations amis de la Russie

La Russie s’appuie sur une tradition vaccinale ancienne et établie, dans les années 1950-1960, l’Union Soviétique s’est même trouvée en pointe s’agissant de la vaccination contre la poliomyélite, son vaccin vivant était plus facile à utiliser que ses homologues à virus inactivés.

En attendant, le vaccin Russe a déjà un pied en Europe, la Hongrie l’a autorisé, avant tout accord européen.

Exit mobile version