Paroles ministrables

Ainsi donc, ils ne se cachent plus. Les élections vont tomber, il faut bien la gagner pour conserver un job qu’ils disent si difficile humainement d’exercer.

Comme il n’est pas question de laisser l’extrême droite qui tente de se cacher sous la pancarte droite extrême, le 1er de l’intérieur décidé d’employer les grands moyens.

Il profite, comme tout ceux de son espèce, de l’acte de terrorisme fomenté par un fou de son dieu virtuel, pour lancer à tout va.

Tenez sa dernière flèche est son étonnement de voir dans les hypers du cher et de l’halal.

La démagogie va bon et en plus avec un brin d’autoritarisme qui se voudrait débonnaire imposer aux marchands ce qu’ils doivent vendre.

En passant, il n’est pas sur que les consommateurs puissent le remercier de tant de bonté de leur dire ce qu’ils doivent manger.

Évidemment, il s’agit de la pure démagogie.

Mais ce qui est le plus grave, c’est la stigmatisation de religions qui à leur base est similaire à celle que l’on croit encore majoritaire dans nos territoires mais qui continue d’imposer nos croyances d’histoire, en fin de la bonne.

Va-t-on interdire également le couscous que mon boulanger fait si bon.

Va-t-on supprimer ce stand japonais ou libyen.

Et les pâtes, l’on continuera à y avoir droit même si elles sont de la botte ou de chine ? Bon sang, nous savons tous que nos régions ont du talent, qu’elles sont décorées de label ou concours à n’en plus finie.

Mais, tout de même, cette volonté d’entre-soi, n’est-ce pas cacher son incapacité à s’ouvrir librement aux autres.

Allez le petit de l’intérieur qui ne sort pas grandi de cette énième ineptie, encore un effort et l’illuminé va réussir à te jeter dehors malgré le danger que tu représente pour lui à l’extérieur.

Mais, méfie-toi, peut-être va-tu faire partie de ces expulsable de 3ème génération qui vont se faire virer d’avoir mal vécu le vie communautaire.

Exit mobile version