Les représentations racistes sont partout et nulle part

Il y a 2 poids 2 mesures, entre un policier blanc qui tue en pleine rue un homme noir (d’ailleurs pourquoi le policier voulait-il appréhender cet homme ? Comment à débuter cette dramatique situation ?) et une représentation populaire !

Aussi en arriver d’un policier qui tue à censurer Autant en emporte le vent, La petite maison dans la prairie, les riz Oncle Ben’s et autre films, séries ou produits, il faut raison garder.

Il y a des représentations qui date, tel que « Y a bon Banania » qui a disparu depuis longtemps ou l’Oncle Ben’s qui est encore là.

En ce moment, on attaque toutes les représentations montrant des « noirs » de manière un peu caricaturale.

Il faudrait être logique et supprimer, également, toutes les représentations caricaturales des « blancs » :

Il y aurait comme cela, des centaines, des milliers de représentations caricaturales.

Encore une fois, il ne faut pas confondre la violence contre un peuple et des représentations humoristiques.

Maintenant, il y a des représentations du passé qui sont inadmissibles, tourtefois il ne faut pas pour autant les effacer, elles ont existé, il ne faut oublier.

Tel que ce zoo vivant peuplés d’humains « noirs » lors d’une expo-universelle à Paris, les image caricaturales de juifs dans le magazine nazi « Der Stürmer », où ce que j’ai il y a une trentaine d’années aux Etats-Unis, un panneau indiquant, de la même manière, à deux endroits proches, une réserve d’indiens et une réserve d’alligator.

Tout est dans la manière de dire les choses. Est-ce à dire, par exemple, que le sketch de Michel Leeb “L’Africain” serait impossible aujourd’hui ? Ce serait dommage.

Il n’y a pas spécifiquement de racisme, c’est de l’humour ou dans le vocabulaire populaire. Tel si on entend mal et de dire « avoir les portugaises ensablées ». Dans les départements ultra-maris, ils ont pour habitude d’appeler les gens de la France métropolitaine, donc les blancs des « Z’Oreille » et ainsi de suite.

Je veux bien qu’on censure l’imagerie populaire caricaturant des « noirs » à la condition que l’on fasse de même avec les caricatures des blancs.

Mais, se serait dommage, à ce moment, on ne pourra plus dire le moindre mot sans connotation raciste, sexiste, ante-religion, …. On ne pourra plus rien dire.

CHUT … TAISEZ-VOUS !

Exit mobile version