L’économie du sort

Sans doute est-ce l’effet de la grille de lecture que j’avais proposé concernant le choix au tirage des 35 sages français de tout âge, tout type et espèce, chargés de donner leur avis sur la procédure publique  de la vaccination.

Mais, sauf scoop dont je n’ai pas connaissance, ce qui serait une drôle de bizarre de nouvelle, je n’ai pas été choisi dans ce gadget qui n’a rien de démocratie dans cette non légitimité.

J’aime bien entendre : « les inégalités sont légales, si elles profitent aux plus défavorisées ».

cela correspond tout à fait à notre société actuelle.

L’homme le plus riche du monde à ce jour, mais peut-être plus au lendemain, est l’inventeur de la machine à rouler électrique sur terre et dans l’espace dans son futur.

Dans une précédente, je m’étais amusé de constater que pour le solde créditeur d’activité d’un photographe pro était au niveau le plus bas.

Force est de constater, dans une autre de même type, qu’il vaut mieux, ce jour de maintenant, être artisan, disons dans le bois, pour en constater la réalité.

Décidément, la culture dans ce pays est vraiment déconsidérée.

« Nous devons investir dans la dépense financée par le déficit pour générer de la croissance économique ».

Autrement dire, il faudrait injecter autant d’argent que celui perdu du fait de la Covid19 pour remettre à flot ce qui, non seulement est au plus bas, mais tout l’ensemble de nos forces pour procéder à une vraie relance économique.

L’on aurait aimé que ce propos fort soit tenu ici sur nos terres de France pour l’économie française.

Las, l’illuminé n’en a cure.

Il fera ce qu’il a voulu faire et basta.

Non cette volonté de combat vient d’un pays trouvé exsangue du fait de la mauvaise gestion politique de ce foutu Covid qu’a eue l’auguste clown triste maintenant déchu d’Outre Atlantique…

Exit mobile version