Le couvre-feu avancé de 20 heures à 18 heures s’applique désormais à 8 départements supplémentaires

Cette nouvelle mesure est très gênante pour les gens qui travaillent et qui ne peuvent plus faire leurs courses avant de rentrer chez eux le soir, ce qui fait que les élus locaux ont tout fait pour éviter cette nouvelle mesure restrictive mais sans succès, chacun dans son département.

La liste des huit nouveaux départements, touchés par cette mesure a été diffusée le 9 janvier, il s’agit des Bouches du Rhône, du Cher, de la Côte d’Or, de l’Allier, du Haut Rhin et du Var ainsi que le Bas-Rhin et me Vaucluse.

La liste des mécontents s’est ainsi allongée, mais aussi la récrimination contre l’efficacité de la mesure.

La décision est tombée samedi en fin d’après-midi, dans le département des Bouches du Rhône elle est justifiée par la détection d’un cluster familial élargi avec une souche du variant issu du Royaume Uni, a fait savoir le préfet dans un communiqué.

L’agence régionale de santé a précisé de son côté que parmi un famille françaiss de cinq personnes, résident au Royaume Uni et venue à Marseille, après un test effectué le 31 décembre, un devait être contaminée ensuite 45 personnes en contact ont été identifiées dont 23 ont été contrôlées positives au coronavirus.

Le Maire de Marseille a annoncé sur Twitter que 40 marins-pompiers étaient prêts à partir pour tester en urgence les cas contact aux quatre coins de la ville, en déclarant « Il nous faut désormais agir très vite pour endiguer la propagation de cette forme mutante et virulente du virus ».

Ailleurs, les concertations et les polémiques se sont poursuivies pour justifier cette nouvelle mesure, parfois dans la confusion.

Monaco a avancé son couvre-feu à 19 heures et ferme ses restaurants le soir, face à des signaux épidémiques qui ont viré à l’orange.

Exit mobile version