IdéesRéflexions
A la Une

L’assurance vie à capitaux garantis n’a pas profité du confinement

Durant le confinement le niveau d’épargne s’expliquait par l’épargne forcée, par la consommation empêchait, à cause des restrictions liées à l’épidémie, et par l’épargne de précaution des ménages pour l’avenir. Si le confinement a pris fin, l’épargne de précaution reste élevée car les perspectives économique et sanitaire demeurent incertaines.

L’assurance vie ne profite clairement pas de ces placements exceptionnels, le placement préféré des Français enregistre en juin un 4ème mois consécutif de décollecte, les épargnants ont retiré plus qu’ils n’ont déposé sur leurs contrats.

Il faut remonter à 2012 pour retrouver une telle succession de mois sombres.

Alors que mars, avril et mai, c’étaient traduit par une décollecte totale de 6,2 milliards, le niveau des pertes est cependant plus contenu au mois de juin, avec 700 millions seulement.

Le délégué général de FFA, Philippe Poignet, y voit un signe de retour progressif à la normale.

Durant le confinement, la décollecte venait surtout de la baisse des versements notamment due au fait que l’activité commerciale des assureurs est quasi-interrompue, donc les versements, les conseils et les échanges estiment le délégué.

Il ne reste pas moins que placé sur une assurance vie raisonne dans l’esprit des Français comme un engagement de plus long terme que des dépôts sur un livret A, d’autant que les assureurs imposent de plus en plus aux épargnants d’investir en partie sur des supports risqués (les unités de comptes) plutôt qu’à 100 % sur des fonds en Euros à capital garanti.

L’engagement, sur le long terme est rédhibitoire pour beaucoup de ménages tant que l’incertitude règne sur la situation économique et la suite de l’épidémie.

Sans surprise, l’épargne sans risque est accessible à tout moment et sans frais a tiré son épingle du jeu face au confinement et aux incertitudes sanitaires et économiques.

En parallèle du Livret A, la hausse des dépôts à vue, de l’argent qui reste bloqué sur les comptes courants, a atteint un sommet avec plus 41 milliards entre début mars et fin mai selon la Banque de France, bien que ces dépôts ne soient pas rémunérés.

Le déconfinement n’a pour l’heure pas mis un terme à ce comportement, en juin 3 milliards supplémentaires ont gonflés les encours du livret A qui signe sont meilleurs mois de juin selon la Caisse des dépôts et Consignations, côté assurance vie on constate simple une baisse de décollecte en juin

Judex

Judex est un juriste de la vielle école qui a fait sienne la maxime du professeur Léon Mazeaud, son président de thèse de doctorat , "Que le droit ne s’apprend pas mais se comprend "  en ajoutant " à la condition d’avoir, si possible, l’intelligence du droit "

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Si vous avez un instant !

L’article que vous venez de lire vous a intéressé,
alors CLIQUER sur une des publicités.
Ça ne vous coûte rien et c’est positif pour Notre-Siècle.