Il y a Pandémie ?

C’est vraiment terrifiant. Tout le monde au pouvoir déconsidère la pandémie.

Ils s’en servent exclusivement à leur profit.

Les financiers pour s’enrichir grassement comme s’ils avaient trouvé le filon d’or.

Les politiques pour se juger capables d’arriver à être stable sur le trône suprême.

Les journalistes pour remplir leur temps d’antenne ou le nombre de mots sur leur page blanche.

Passons sur les scientifiques qui ne cessent de s’écharper en place publique pour prouver qu’il chercher, recherche, beaucoup pour certains la gloire et encore la fortune.

Le virus, ils s’en foutent.

Il serait remplacé par une guerre que l’urgence serait la même.

Et c’est pour cela que les décisions sont prises unilatéralement en petit nombre afin d’éviter une trop grande réflexion de masse.

Encore récemment, cette semaine, vous avez pu lire que des scientifiques confirmaient l’utilité de la nécessité de fermer les écoles en insistant sur le fait que le pic de la troisième vague n’était pas passé.

Or, toutes les courbes sorties peu avant la décision prise à l’insu de son plein gré par l’illuminé, prouvent qu’il y avait tendance à la baisse.

La preuve en est que, ces écoles closes, désormais des voix s’élèvent pour confirmer que le pic est bien dépassé.

Bien entendu, il ne s’agit pas des salles de réanimations où il y a surcharge scandaleuse de travail.

Mais, bel et bien, de celui des infections qui devraient petit à petit agir sur les dites réanimations.

Par voix de conséquence, la fermeture forcée des écoles était prématurée.

L’illuminé a réagi sous la pression politique devenue trop forte.

Et je n’irai pas jusqu’à le dénoncer tant cette décision n’était pas de la petite bière à ingérer.

Pendant ce temps là, les enfants, pour un grand nombre, seront privés de leur repas journalier, se feront peut-être taper dessus d’être trop présents dans un si petit appartement.

Et, s’ils vont dehors, leur sève de jeunesse ne sera pas diriger et s’enflammeront à la moindre petite étincelle.

Exit mobile version