Il n’y aura pas d’auto-immunisation

C’était 70% de la population infectée qui permettrait à une auto-immunisation collective face au Covid-19.

Or, si confinement il y a eu, il y a, c’était pour éviter que le virus ne circule trop pour faire des embouteillages non contrôlables dans les hôpitaux de France et Navarre (pas celle du Var, mais la vraie la Basque d’Espagne au jour d’aujourd’hui).

Conclusion, il est dangereux de sortir en déconfinement.

C’est la quadrature du cercle qu’a à gérer le gouvernement actuel non vraiment aidé par ses pairs de la majorité et encore moins de son opposition qui ne lui appartient pas.

Si nous avions été un pays totalement totalitaire, nous aurions pu mettre 70 % de la population avec un atteint du virus et attendre.

Attendre que les autres se contaminent, achever les vrais blessés et repartir joyeusement en guerre vers d’autres cieux que la croissance économique nous entraîne la fleur au fusil.

Les industriels qui ne perdent pas la tête essaiment sur les ondes pour nous vendre leurs nouveaux produits nous permettant de mieux vivre le après confinement.

C’est ainsi que vous pouvez désormais vous munir d’une machine à sons écartant les moustiques directement vers vos voisins.

Tant pis pour eux, ils n’ont qu’à faire de même et les moustiques seront morts de confinement.

Le prix pour tout cela est de plus d e1000€ une seule machine dont le champ d’action est garanti important.

Et pour assurer votre saison vous devez chaque année recommencer à prendre du consommable pour 2 mois, le temps de vos vacances jusqu’à 9 mois si vous résidez en principal dans une région infectée en permanence.

Et cela va de près 120€ à plus de 719€ prix grand public renouvelable annuellement.

Cela faire cher le moustique… Aujourd’hui qui n’est pas terminé, nous sommes à un peu moins de 21 000 morts.

Mais, si le confinement ‘avait pas eu lieu nous aurions eu au minimum 60 000 décès.

C’est dire l’importance de rester chez soi à défaut de masques et de tests.

Exit mobile version