Il faut juste y croire

Le sacerdoce n’est plus ce qu’il était. En cela il suit la  mode du moment où tout doit être dévoilé pour le plaisir de faire monter les audimats de toutes sortes.

Et puis, puisque leurs actes pédophiles sont dénoncés et reconnus par leurs pairs, pourquoi n’iraient-ils pas  dire ce qu’ils reçoivent chaque jour au travers leur cage grillagé plus exsangues que les parloirs des prisons des autres.

Alors, avec un journaliste, ils dévoilent à visage couvert de leur anonymat les petits torts et travers de ceux qui ont eu le malheur de leur faire confiance.

Les églises se vidant, c’est sûrement une très bonne idée que de vouloir se transformer en libraire.

Les voies de leur Saigneur sont impénétrables.

Les curés ne pourront pas piquer leurs congénères car de 29 000 hier, ils sont passés à moins de 15 000 aujourd’hui.

Ceci dit, vous pouvez toujours rigoler, mais comment réagiriez-vous si vous entendiez ceci ? C’est madame qui confesse être allée avec le meilleur ami de monsieur.

Puis, c’est au tour du mari de confesser qu’il trompe son épouse avec son meilleur ami.

Que faire, mon dieu que faire… Mais, bon, messieur sera à moitié pardonné puisqu’il n’a pas convoité la femme de son prochain.

Un campagne de vaccination en drive Outre atlantique, cela va très vit(r)e.

Et la France ? Un qui se dit restaurateur de la-bas ici se lamente de ne pouvoir vraiment les remplir hors pandémie.

On dit que certains n’aiment pas le jeu de tango argentin concernant l’heure d’été vs heure d’hiver.

Mais, promis, les grands députés de la CEE s’occupent de l’affaire.

Ce n’est pas chose faite puisque, déjà, en 2005 ils parlaient d’y remédier.

Pourtant à cette heure non tardive d’un jour d’heure d’hiver au printemps, la chose serait enterrée pour mieux parles de trucs plus important à l’heure qui est.

Tout cela devrait tout de même se passer sans heurt…

Exit mobile version