Il a loupé son grand débat

Vous aimiez le chauffage au gaz, l’un des systèmes les moins chers et plus sur à l’heure actuelle. Vous vouliez une maison neuve.

Alors faites en sorte de faire avant l’été prochain, sinon vous devrez opter pour un mode de chauffage différent.

Dès juin 2021, la maison individuelle neuve n’émettra pas plus de sortie de gaz pour le bien être de la planète qui vous le rendra.

Le collectif aura encore deux ans pour que les chauffagistes trouvent astuce d’un chauffage usant des nouvelle méthodes n’ayant pas encore fait ses preuves collectivement.

 Les écologistes veulent la mort du nucléaire, les feux de cheminée sont proscrits, il y a fort à parier qu’il faudra pédaler pour se chauffer.

Restera peut-être le bon vieux mazout à étendre puisque son utilité automobilistique ne sera plus de mise et qu’un gisement ouvert, l’est longtemps, autant que les raffineries s’en servent plus intelligemment.

Mais ce ne sera que partie remise ne attendant que l’économie ouverte s’entende avec les ingénieurs pour un nouveau système aux petits oignons.

Mais, la « sédation politique » risque de déboucher sur une « sédition populaire ».

Mots en forme de phrases reprise dans l’hebdomadaire qui fait mon quotidien chaque semaine.

C’est sortie tout droit d’un article consacré à la Covid19.

Bien qu’il soit, à propos, dit « Le », j’ai bien reconnu qu’il s’agissait de la même menace.

La vraie question démocratique qui mériterait vraiment discussion préalable en vrai débat national serait celle-ci : doit-on privilégier la sécurité sanitaire pour éviter les morts de la Covid ou mettre en avant l’économie pour éviter l’augmentation assourdissante des morts du petit commerce et artisanat, du nombre exponentiel des pauvres et celui des chômeurs ?

Pour résumer, puisque l’on sait que la Covid est surtout mortelle pour les personne à risque(s) dont la majorité semble être dans les rangs des plus de 60 ans, pourquoi ne pas laisser la majorité de la population active faire ce qu’elle est habituée à faire en acceptant une certaine dose de risque ?

Comme le gouvernement a décider la chambre close il n’y a pas à débattre, je n’irais pas plus loi sur ce point.

Exit mobile version