Foutu truc de machin

Dans la crise de la Covid qui nous couve comme le lait sur le feu, il nous est annoncé que déjà maintenant des programmations de besoins de lits de réanimation ont été reportées pour laisser place aux malades sérieux de ce foutu virus.

Des malades sont déjà baladés pour trouver chambre à leur mesure.

Nous entendons que les hôpitaux se battent et le personnel soignant repart comme si rien n’était arrivé auparavant.

Mais, par contre, rien n’est dit sur la sort des cliniques.

Certes, certaines se sentent concernées et viennent spontanément aider.

Mais, il se dit dans le lanterneau et ailleurs qu’il y aurait des chambres vides.

Certes non cachées, mais ne provoquant aucune réquisition, quel mauvais mot, mais nous sommes en guerre, ni collaboration avec tous les hôpitaux ; Pourquoi ? Maintenant que le gouvernement a déclaré l’urgence de prendre en compte les mesures prise, il n’y a plus de temps à perdre et garde à vous pour satisfaire les puissants.

Mais, désolé, je ne comprends toujours pas le port du masque en extérieur, ni d’exercer un sport dans une salle ventilée alors que le fameux mètre de distance est respecté.

Il y a quelques jeunes, mais surtout des plus de 65 ans.

Ceux-la vont-ils devoir crever faute d’exercice ??? Pour mémoire, c’est le premier de la santé qui la conservée, qui a dit et redit que les cas contacts de contamination sont l’objet de regroupements familiaux.

Alors pourquoi enquiquiner les autres formes d’activités sachant que les transports en commun restent des transports de bestiaux destinés à l’abattoir ? Mais, c’est vrai, aucune étude n’a été faite sur les cas contacts qui s’ensuivent ? Sans doute, tout d’un coup s’aperçoit-on de la durée longue nécessaire pour obtenir des résultats fiables.

Comme il est vrai qu’il a été demandé aux personnels soignants asymptomatiques de venir tout de même bosser puisque l’on ne peut plus compter sur ceux que l’on a fatigué en burn-out !

Exit mobile version