Fallait pas

Lorsque l’on est trop près d’un pouvoir autoritaire dans le sens où il pense avoir toujours raison et l’affirme, l’on a tendance à se croire un peu au-dessus des autres qui ne le sont pas.

Et si l’instabilité est une constante, les dégâts peuvent se ressentir comme l’onde de choc d’un tsunami.

Mais, franchement, pourquoi en vouloir à ce brave homme qui se paye la tête d’homme et de femme en goguette et se prend pour un jardinier ? c’est beau, voir un homme de culture s’occuper de ses plantes dans son jardin.

Sauf que, parait-il, ce n’est pas parcequ’il avait, ou a on ne sait plus très bien, un logement de la république en fonction, qu’il devait croire que le jardin des plantes était son privé.

Bon, d’après une dernière audition, cela y est, il s’est fait licencier.

Alors, on n’en parle plus.

Mais si encore un peu sans censure.

L’on peut s’étonner de la durée nécessaire pour ce licenciement, l’on en a connu des plus rapides… mais sans doute l’illuminé avait-il la peine de se débarrasser d’un petit gars hors les clous pour mieux faire voir son intérêt pour l’ascenseur social.

Pensez être à un tel niveau sans diplôme, cela avait sans doute le mérite de faire rager ceux qui se sont battus pour être diplômés.

Mais un ascenseur ça s’entretient, demandez donc aux habitants d’Hlm obligés comme dans la vraie vie de se coltiner les escaliers pour ne pas rester en rade d’une marche.

C’est un peu comme une voiture de course, si vous ne mettez pas le bon carburant, la bonne huile, casse il y aura.

En tout cas, cette histoire, petite devant la grande, aura eu le mérite de faire voir que cette présidence royale n’est plus au goût du jour.

Le roi ne peut plus dire, manant vient à moi si tu l’ose…

Exit mobile version